Tetiere Lettre
La lettre agridées n°656 du 26 avril 2019

Une idée, un point de vue : Science : la grande défiance

2012-10-E. Fougier
Eddy Fougier, politologue
Le 17 avril dernier, le Syrpa consacrait la conférence de son Assemblée Générale au thème « Infox et méfiance généralisée : Comment réintroduire de la science dans la communication ? ». On voit bien, en effet, que la science et même le raisonnement scientifique sont largement remis en cause aujourd’hui. Comment en est-on arrivé là ?
De l’après-guerre aux années 1970, il existait en France deux consensus liés à la science. Le premier était un consensus que l’on pourrait qualifier de saint-simonien chez les élites administratives, scientifiques, économiques et politiques. Il était basé sur une foi inconditionnelle dans le progrès, la science, la technique et l’industrie, un rôle impulseur joué par l’Etat et un processus volontariste de modernisation de la société et de l’économie françaises dont la modernisation de l’agriculture française a été l’un des grands symboles. Le second était un « consensus permissif » des Français qui faisaient alors spontanément confiance aux sachants et aux décideurs pour agir au mieux des intérêts du pays. Tout ceci se produit dans une période de forte croissance, où les Français ont le sentiment que l’intérêt des grandes entreprises sert celui de la société et que l’évolution technologique est bénéfique, et d’un marché de l’information où seuls les sachants peuvent s’exprimer. La science est donc perçue comme un instrument du progrès et un outil au service de la modernisation du pays.

Cela n’est plus le cas aujourd’hui. Il n’existe plus vraiment de consensus saint-simonien chez les élites. Les Français expriment une défiance de plus en plus généralisée vis-à-vis de toutes formes de pouvoirs, d’autorités et même de savoirs. Le contexte a aussi largement évolué avec une faible croissance, le sentiment selon lequel l’intérêt des grandes entreprises ne va pas dans le sens du bien commun et certaines évolutions technologiques sont dangereuses. Enfin, le marché de l’information a été dérégulé permettant à des idées jusqu’alors marginalisées ou ostracisées de se diffuser librement. La science est donc souvent perçue comme un outil au service du « système » et en particulier des intérêts de grands acteurs économiques au mépris du « bon sens » populaire et/ou d’une Nature jugée bonne.

Focus : Assemblée générale

Impression

Mercredi 5 juin 2019

Assemblée Générale statutaire

L’Assemblée Générale statutaire de la SAF (réservée aux adhérents) se tiendra de 9h30 à 10h30 au 8 rue d'Athènes, 75009 Paris.

Conférence "Faire de l'exploitation agricole une entreprise de son temps"

A l’occasion de notre Assemblée Générale, le Président Damien BONDUELLE et les membres du Conseil d’administration vous invitent à la conférence-débat du 5 juin 2019 qui débutera à 11h00 au 8 rue d’Athènes, Paris 9ème.
Voir le programme

INSCRIVEZ-VOUS !

Agenda

Jeudi 16 mai 2019

19h00-21h00

Maison des Ingénieurs Agros,
5 Quai Voltaire, 75007 Paris
LogoAgro
Impression

Les nouvelles attentes des consommateurs en matière d’alimentation : comment relever le défi ?

Le groupe AgroDirigeants, en collaboration avec le think tank agriDées, vous convient à venir réfléchir et débattre.
La défiance des consommateurs vis-à-vis de la chaîne alimentaire – et notamment des IAA – n’a jamais été aussi forte. Leurs attentes évoluent rapidement et se renforcent en matière d’exigences environnementales, de qualité nutritionnelle et de la traçabilité. Ces changements demandent une adaptation forte de l’ensemble des acteurs de la chaîne alimentaire.

3 Questions à : Eric Giuily

Eric GIUILY
Comment asseoir, renforcer et défendre sa réputation et son image à l’ère de l’hypercommuniction (horizontale) et des réseaux sociaux ? Rencontre avec Eric Giuily, co-auteur avec Elisabeth Coutureau, du livre “De l‘art de faire dire du bien de soi par les autres” récemment paru aux Editions François Bourin.

Président de CLAI, cabinet de conseil en stratégie de communication corporate et institutionnelle

Analyses

Autorités publiques et entreprises européennes contraintes de revoir leur communication sur l’évaluation des risques

Autorités publiques et entreprises européennes contraintes de revoir leur communication sur l’évaluation des risques
Chaque année à Bruxelles, la Chambre de commerce américaine auprès de l’Union européenne (AmCham EU) organise une séance de réflexion sur l’agriculture et l’agroalimentaire en partenariat avec le ministère de l’agriculture américain (USDA). Celle de 2019 s’est tenue le lundi 8 avril, et notre think tank y a été invité en tant que modérateur...
M-C. Damave

L'innovation numérique vue de l'OCDE

L'innovation numérique vue de l'OCDE
L’Organisation de Coopération et de Développement Economique (OCDE) vient de publier un rapport intitulé « l’innovation numérique – saisir les opportunités politiques » (uniquement disponible en anglais « Digital innovation – Seizing Policy Opportunities »). Dans cette publication, l’OCDE rappelle que les données sont devenues un facteur-clé de l’innovation, le numérique permet de combiner de plus en plus produits et services innovants, accélère les cycles de l’innovation, et tend vers une innovation de plus en plus collaborative...
M-C. Damave

Brèves

Applifarm : des solutions numériques pour communiquer sur le bien-être animal

Les startups de l’Ag Tech ne sont pas seulement spécialisées dans les productions végétales. Les productions animales, régulièrement mises en cause par les mouvements anti-viande, ont, elles aussi, besoin de moderniser leurs pratiques pour répondre aux demandes des consommateurs-citoyens et des filières de la chaîne alimentaire, et tout particulièrement en matière de bien-être animal...
M-c. Damave

La famine vaincue ?

Ne confondons pas faim et famine. C’est une distinction qu’a souhaité mettre en avant Pierre Le Roy fondateur de Globeco avec son dernier ouvrage intitulé « La Famine vaincue ? » qui vient de paraître aux Editions La France Agricole. A l’occasion d’une conférence-débat organisée le 25 avril 2019 rue d’Athènes par agridées en partenariat avec le SYRPA, l’auteur a rappelé que la famine est un manque total et durable de nourriture entraînant une mortalité supplémentaire visible dans les taux de mortalité d’une population...
I. Delourme

Création d’un label bas-carbone

Le Gouvernement a annoncé le 23 avril 2019 la création d’un label bas-carbone, afin d’encourager et récompenser les actions locales en faveur du climat. Il s’agit du premier cadre de certification climatique adopté par la France. Il s’adresse à tous les acteurs qui souhaitent développer des projets locaux de réduction des émissions de gaz à effet de serre ou de séquestration du carbone, en proposant une certification de ces réductions afin d’attirer de nouveaux financeurs...
I.Delourme

La Fabrique Ecologique se penche sur la forêt française

A l’occasion de la publication de sa note, « Quel rôle pour la forêt dans la transition écologique ? », la Fabrique Ecologique avait invité, le lundi 1er avril dernier, les personnes intéressées par ce thème à venir échanger sur son contenu dans le cadre d’un atelier plutôt réussi, si l’on en juge à la qualité des débats. L’objectif ? Mettre le secteur Forêt-Bois au cœur des transitions écologiques et énergétiques...
​M-L. Hustache

Lancement de l'expérimentation des abattoirs mobiles

Un décret en Conseil d’État paru le 16 avril 2019 au Journal officiel fixe le début de l'expérimentation des abattoirs mobiles, pour une durée de quatre ans. Prévue par la loi Egalim (sur l’équilibre des relations commerciales dans le secteur agricole et pour une alimentation saine et durable), cette expérimentation a pour objectif «d'identifier les éventuelles difficultés d'application de la …
M-L. Hustache

Vidéos : EURACTIV : Nouvelles techniques de sélection végétale : les consommateurs sont-ils suffisamment informés ?

Retour sur la table-ronde du 3 avril 2019 organisée par EURACTIV sur le Thème "Nouvelles techniques de sélection végétale : les consommateurs sont-ils suffisamment informés ?" avec la participation de Marie-Cécile Damave, responsable innovations et marchés, agridées.

La Revue agridées

Trois questions à Anne-Claire Vial sur l'innovation en agriculture

Le conseil économique, social et environnemental (CESE) appelle à adapter la recherche et favoriser l'acceptabilité sociétale.

La Revue agridées : Vous avez été corapporteure du projet d'avis sur l'innovation en agriculture, adopté par le CESE le 8 janvier 2019. Quelle approche faut-il adopter selon vous pour renforcer la recherche en France ?

Un des coeurs de nos propositions consiste à renforcer les liens entre recherche, innovation, agriculture et société pour faire face à de nombreux défis comme les GES, la sécurité sanitaire (en quantité et qualité), la viabilité économique des exploitations, la gestion des enjeux environnementaux...
Retrouvez cet article dans le numéro 236 de La Revue agridées pages 18 et 19.
Si vous n’avez pas déjà souscrit ou renouvelé votre abonnement, pensez à utiliser notre site internet : https://www.agridees.com/adherer/adhesions/panier/

Et si vous choisissez d’être adhérent et de vous abonner à la revue, vous bénéficierez sur celle-ci d’un tarif préférentiel. https://www.agridees.com/adherer/

Dès réception de votre règlement, nous vous enverrons le numéro 236.

A très bientôt !

A noter dans votre agenda

Campus AGRI'NOV 2019

Du 17 au 18 mai à Vienne (86).

4ème Congrès mondial d’agroforesterie

Du 20 au 22 mai à Montpellier (34).

Conférence-débat "PME et Territoires : la prochaine révolution économique ?"

Le 27 mai à Paris.

agridées compte sur votre adhésion et votre soutien

Pour nous rejoindre ou renouveler votre adhésion, cliquer ici.
facebook twitter linkedin youtube