Tetière Lettre
La lettre Spéciale agridées n°645 du 26 octobre 2018

Une idée, un point de vue : Saisir d'urgence les opportunités de la bioéconomie pour créer de la valeur

mcdhparmdspetitformat
Marie-Cécile DAMAVE, Responsable Innovations et Marchés, agridées
L’économie biosourcée, ou bioéconomie, est en pleine actualité : au moment où agridées publie une note de think tank sur ce sujet, la Commission européenne communique son nouveau plan d’action. Et pour cause : la bioéconomie se situe au cœur des grands enjeux de sécurité alimentaire et énergétique, de lutte contre le changement climatique, de gestion des déchets et de réduction des pertes et gaspillages alimentaires.

Tout d’abord, la bioéconomie étant avant tout une réalité territoriale, nous proposons que les collectivités locales promeuvent et abritent des plateformes pour connecter les différents partenaires de l’offre et de la demande, pour stimuler des synergies entre acteurs.


Ensuite, nous considérons que les efforts des agriculteurs qui s’engagent dans la bioéconomie dans une démarche d’entreprise, doivent être rémunérés. Des Paiements pour Services Environnementaux (PSE) pourraient leur être versés par les entreprises d’aval pour lesquelles leurs actions et leurs productions sont nécessaires à la valorisation des démarches biosourcées, dans le cadre de contrats de droit privé. Les entreprises d’aval devraient pouvoir inscrire ces PSE dans leurs stratégies de Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE).

Enfin, il est temps de lever les freins à l’innovation. En particulier en accompagnant le changement d’échelle indispensable au déploiement de la bioéconomie. Changer le statut de déchets en coproduits de certaines matières permettrait par exemple d’en valoriser des volumes plus conséquents.

Au final, s’engager dans la bioéconomie doit générer de la valeur : non seulement économique, mais également environnementale et sociétale. C’est une opportunité à saisir de toute urgence pour le monde agricole !

Bioéconomie : entreprises agricoles et société, une urgence partagée

Agridées a publié une note de think tank et une note de synthèse à télécharger gratuitement !

Note de think tank
La bioéconomie est l’économie biosourcée, qui produit, valorise, transforme la biomasse dans des démarches d’économie circulaire et en générant de nouvelles chaînes de valeurs.

La bioéconomie est un système qui décloisonne et crée des synergies entre les filières agricoles, forestières et d’autres industries (telles que l’énergie) pour mieux valoriser la biomasse. Championne des « en même temps », la bioéconomie se doit de faire des arbitrages entre les différentes possibilités de valorisation et transformation de la biomasse...
Note de synthèse
"Bioéconomie : entreprises agricoles et société, une urgence partagée"
Pour agridées, la réussite de la bioéconomie face à ces challenges tient en trois actions conjointes :
  1. Stimuler la connaissance mutuelle des acteurs ;
  2. Assurer une rémunération aux producteurs ;
  3. Lever les freins à l’innovation et au changement.

Dans la presse

Article de Clément Nicolas publié sur le site EURACTIV.fr le 25 octobre 2018.

"Des pistes pour développer la bioéconomie"

Pour aider à s’affranchir des énergies fossiles, l’UE veut faire plus d’efforts dans le développement de la bioéconomie. Bon élève, la France peut toutefois progresser en mettant l’agriculteur au cœur du processus...
La bioéconomie doit « d'abord être économique »
Article publié dans Agrafil du 24 octobre 2018.

La bioéconomie doit
"d'abord être économique"

La bioéconomie doit prendre en compte la rémunération des pratiques d’économie circulaire (biofertilisants, biostimulants, produits de biocontrôle, bioénergies, stockage du carbone, etc.) et ainsit apporter des revenus aux agriculteurs et aux transformateurs qui s’y engagent. C’est la condition nécessaire pour qu’elle s’installe durablement et à grande échelle,...
Article publié sur le site de La France Agricole.fr le 23 octobre 2018.

"Bioéconomie : Rien ne se perd, tout se monnaye"

Faire payer l’industrie pour développer de nouveaux débouchés ou mieux valoriser les coproduits animaux : le think-tank Agridées souhaite faire des agriculteurs les acteurs principaux d’une nouvelle économie du vivant...

Agenda : "La bioéconomie en France : comment garantir sa soutenabilité ?"

Mardi 20 novembre 2018

8h30 - 10h30

Euractiv
Euractiv vous invite à un atelier-débat pour échanger sur la situation en France dans un contexte européen autour des questions suivantes :
– Quels sont les vrais enjeux de la bioéconomie en France et en Europe ?
– Commnent accompagner le développement de la bioéconomie en France ?
– Comment lever les freins et garantir la soutenabilité de la bioéconomie ?

Et aussi

Mardi 13 novembre 2018

9h00 à 12h00

Dans l’alimentation, les protéines sont essentielles à l’organisme des humains comme des animaux. Leur composition en acides aminés et leur digestibilité, propres à chaque espèce, déterminent leur qualité nutritionnelle. Cet agridébat présentera toute la difficulté de préparer des aliments adaptés aux besoins des animaux d’élevage, répondant à la fois aux signaux des marchés des matières premières composant les rations et aux enjeux de durabilité, et adaptés aux cahiers des charges des filières en adéquation avec les attentes des consommateurs. Nous entendrons également le monde de la recherche sur l’innovation chez les plantes riches en protéines cultivées et la contribution de l’élevage à la sécurité protéique, en gardant l’objectif de compétitivité des filières animales en France et dans l’Union européenne.
facebook twitter linkedin youtube