Tetiere Lettre
La lettre agridées n°655 du 15 avril 2019

Une idée, un point de vue : Bâtir un contrat social sur la forêt

IMG_5104 (2)
Charles Dereix, Ingénieur général des Ponts, des Eaux et des Forêts honoraire, Président d’honneur du Groupe d’Histoire des Forêts Françaises, Président de l’association Forêt Méditerranéenne, Membre du groupe Forêt de La Fabrique Écologique
Le mot forêt est porteur de permanence et d’éternité. Or, la forêt n’est pas une donnée stable. La surface de la forêt française métropolitaine s’élève à 16,9 millions d’hectares (soit un taux de boisement de 31%). Elle a été multipliée par deux en 200 ans. Et, elle continue de progresser. En localisation, en surface, en composition, en structure, la forêt varie au gré de l’histoire des hommes, en lien avec les demandes de la société : oui, la forêt révèle la société.
L’autre image qu’impose le mot forêt est celle de nature, une forme de perfection de nature. C’est vrai, mais en même temps la forêt est le fruit de l’activité et du travail des hommes : au long des âges, elle a pris des visages qui correspondaient aux activités et aux besoins des hommes.
La question se pose aujourd’hui avec acuité : quelle forêt voulons-nous ?

Un poète l’a dit joliment : la forêt est une « coupe de beauté qui toujours déborde ». La forêt est objet d’affection, elle est espace d’immersion, d’émotion : chaque personne voit « sa » forêt à sa manière. Nos concitoyens aiment l’arbre, ils aiment la forêt, mais ils détestent la gestion forestière, les travaux en forêt, les coupes d’arbres, tout ce qui fait du bruit et de l’agitation dans cet espace qui doit être calme, tout ce qui bouleverse ce paysage qui doit être stable, immuable.
Aujourd’hui, notre société privilégie la forêt paysage, la forêt loisirs, la forêt biodiversité ; elle tend à rejeter la forêt productive, celle pourtant qui nous apporte, d’une façon durable et parfaitement renouvelable -grâce au mécanisme de la photosynthèse-, un bois (bois construction, biomasse énergie …) bien en phase avec nos besoins.
De tous temps, les hommes ont profité du bois, des produits, des bienfaits de la forêt : cette éternelle relation entre les hommes et la forêt peut se poursuivre, elle doit se poursuivre.
La gestion forestière et sa déclinaison technique, la sylviculture, doivent évidemment inventer des formes appropriées et durables, acceptées sinon désirées, pour traduire cette relation à double bénéficiaire. Une relation « amicale » à travers laquelle la forêt apporte aux hommes des biens et des services précieux qui concourent à la lutte contre le changement climatique, à la mise en place d’une économie moins carbonée, à la protection de la biodiversité, à la beauté des paysages, à l’épanouissement des hommes. Une relation à travers laquelle les hommes protègent la forêt, en garantissent sa pérennité et sa qualité dans le temps long qui est le sien.

Pour cela, il est essentiel d’installer un dialogue serein, respectueux et constructif entre les forestiers et la société. Il y a un véritable contrat social à bâtir sur le triptyque forêt/forestiers/société.

Focus : Assemblée générale - SAVE THE DATE !

Impression

Mercredi 5 juin 2019

Assemblée Générale statutaire

L’Assemblée Générale statutaire de la SAF (réservée aux adhérents) se tiendra de 9h00 à 10h30 au 8 rue d'Athènes, 75009 Paris.

Conférence "Faire de l'exploitation agricole une entreprise de son temps"

A l’occasion de notre Assemblée Générale, le Président Damien BONDUELLE et les membres du Conseil d’administration vous invitent à la conférence-débat du 5 juin 2019 qui débutera à 10h30 au 8 rue d’Athènes, Paris 9ème.

Agenda

Jeudi 25 avril 2019

17h00-19h00

couv

Rencontre – débat avec Pierre LE ROY, auteur de “La famine vaincue” ? “(La France Agricole éditions) en partenariat avec le SYRPA

Avec la maladie et la guerre, la famine, qu’il ne faut pas confondre avec la faim, est un des grands malheurs qui frappe le monde depuis toujours, au point que l’Apocalypse en a fait son troisième cavalier. Pourtant, il y a 10 000 ans, les paysans du monde ont commencé à développer l’agriculture et l’élevage, mais, tels Sisyphe, ils ont constamment échoué : partout, la famine a toujours gagné, aidée parfois, dans un passé récent, par des politiques agricoles hostiles aux paysans.

Nous participons, nous intervenons

Mercredi 17 avril 2019

16h00-18h00

Analyse

Génomique et numérique contre les risques d'intoxications alimentaires

Du 26 au 28 mars, une conférence scientifique internationale s’est tenue à Paris sur le thème « Protection de la santé publique : impact du séquençage complet des génomes des pathogènes d’origine alimentaire ». Elle était co-organisée par quatre instituts nationaux de référence en matière de sécurité sanitaire des aliments : l’Agence nationale de sécurité sanitaire (ANSES, France), l’Institut fédéral d’évaluation des risques (BfR, Allemagne), l’Université technique du Danemark (DTU) et l’Institut national d’évaluation de la sécurité des aliments et des médicaments (NIFDS, République de Corée). Les techniques modernes de séquençage permettent de connaître très précisément les génomes des microorganismes associés aux infections d’origine alimentaire. Elles visent à améliorer l’évaluation, la surveillance, la gestion et le contrôle des risques en matière de sécurité sanitaire des aliments. Il s’agit donc d’un moyen de gestion des risques en matière de santé publique et de sécurité sanitaire des aliments, tandis que l’antibiorésistance se développe chez les pathogènes. Ces techniques sont déjà utilisées dans la plupart des pays européens et aux Etats-Unis en particulier. Elles ne pourront se déployer qu’à la condition de formation et information des acteurs pour diversifier leurs compétences, alliant sciences du vivant et des mathématiques, et technologies de l’information. Le partage des données est à organiser, avec des banques de données caractérisant finement la génétique des agents pathogènes accessibles aux acteurs de l’industrie de la chaîne alimentaire et des autorités sanitaires en particulier, au niveau international.

Marie-Cécile Damave

Brèves

FFA 2019 : des actions pour une agriculture et une alimentation plus durables

FFA 2019 : des actions pour une agriculture et une alimentation plus durables
Le Forum For Agriculture (FFA) est la grande conférence annuelle dédiée aux enjeux mondiaux et environnementaux de l’agriculture co-organisée par Syngenta et European Landowners Organisation (ELO). Le FFA 2019 s’est tenu le 9 avril à Bruxelles avec comme thème central « The next generation » (en français, “la prochaine génération”).
M-C.Damave

GNIS : Rencontre Filière, semences céréales et protéagineux

GNIS : Rencontre Filière, semences céréales et protéagineux
Sous la houlette de Thierry Momont, Président de la section céréales à paille et protéagineux, le GNIS a organisé le 4 avril 2019 à la Cité internationale Universitaire de Paris une «Rencontre Filière » en présence de tous les maillons de la chaîne céréalière. Cela a permis de mettre en valeur les réponses par l’innovation du secteur semencier aux questions qui …
Y. Le Morvan

Réinventons l’économie dans un monde fini

CouvLEPUILL
Quoi, vous ne connaissez pas Gérard Le Puill ? Alors vous ne suivez pas les sujets agricoles et écologiques ! Auteur, ancien journaliste à l’Humanité, toujours collaborateur à l’Humanité-Dimanche et au site internet de l’Humanité, il a publié en 2018* aux éditions du croquant ses réflexions dans « Réinventons l’économie dans un monde fini », avec comme surtitre « Faire une politique de gauche au …
Y. Le Morvan

Forum de l’Agriculture Digitale et Durable : smart farming, partage, sécurité, nouveaux métiers

Forum de l’Agriculture Digitale et Durable : smart farming, partage, sécurité, nouveaux métiers
Le 1er avril 2019, les associations Gascofarming et La Mêlée ont organisé une journée entière dédiée à la transformation numérique de la production agricole et viticole et de l’élevage. Cet événement, intitulé Forum de l’Agriculture Digitale et Durable (FA2D), était le premier avec une vocation de fréquence annuelle. Si celui-ci proposait un large état des lieux de l’agriculture numérique …
M-C.Damave

Intentions de semis 2019 – Etats-Unis

logoIntercéréales
L‘USDA vient de faire paraître son enquête annuelle sur les intentions de semis en grandes cultures des exploitants agricoles pour la récolte de 2019. Cela dans un contexte particulier. Sur le plan climatique, l’hiver 2018/2019 a été le plus humide depuis l’apparition de ces statistiques en 1895 ! Sur le plan géopolitique, les négociations commerciales en cours entre la Chine et …
Y. Le Morvan

La Revue agridées

Dossier du numéro 236 : « Europe et agriculture »

Les 25 et 26 mai 2019 se tiendront les élections européennes. Tous les cinq ans, elles permettent aux citoyens de l’Union européenne de choisir leurs représentants au Parlement européen. 705 députés seront élus, mais cette fois il faudra oublier es britanniques qui ont décidé de quitter l’Union.
En France, nous élirons 79 députés. Avec le Conseil européen, ce sont ces députés qui votent le budget annuel de l’UE, mais aussi amendent et votent les textes qui touchent à l’agriculture et à l’environnement. De nouveaux députés qui donneront donc un nouveau visage politique au Parlement européen et influeront sur la prochaine politique agricole européenne....

Retrouvez ce dossier préparé par Isabelle Delourme pages 12 à 17.
Si vous n’avez pas déjà souscrit ou renouvelé votre abonnement, pensez à utiliser notre site internet : https://www.agridees.com/adherer/adhesions/panier/

Et si vous choisissez d’être adhérent et de vous abonner à la revue, vous bénéficierez sur celle-ci d’un tarif préférentiel. https://www.agridees.com/adherer/

Dès réception de votre règlement, nous vous enverrons le numéro 236.

A très bientôt !

Le chiffre : 54% ...de Français connaissent les applis nutritionnelles

54 % : telle est la part des Français qui connaissaient les applis nutritionnelles en octobre 2018, contre 43 % en juillet 2018, et 6 % la part de ceux qui les utilisaient régulièrement, contre 4 % quatre mois auparavant. Des chiffres sans doute encore en augmentation depuis, issus de l'enquête réalisée par l’Obsoco et sur le panel de …
M-L. Hustache

Sur le web : Beau succès de l'édition 2019 de Village Semence

Beau succès de l'édition 2019 de Village Semence au Salon International de l'agriculture et dont agridées était partenaire : au total, le plateau TV a généré 197 vidéos, et la Social Room 163 séquences. Pour retrouver tous les nombreux RDV organisés au SIA 2019, allez sur la chaîne YouTube Village Semence dédiée et RDV en 2020 pour une nouvelle édition …
agridées

A noter dans votre agenda

Campus AGRI'NOV 2019

Du 17 au 18 mai à Vienne (86).

4ème Congrès mondial d’agroforesterie

Du 20 au 22 mai à Montpellier (34).

agridées compte sur votre adhésion et votre soutien

Pour nous rejoindre ou renouveler votre adhésion, cliquer ici.
facebook twitter linkedin youtube