entete-newsletter-lettre2-600x188
La lettre saf agr'iDées n°630 du 8 décembre 2017

Une idée, un point de vue

Nouvelles technologies agricoles : pourquoi la France a(urait) tout pour réussir

06092017-IMG_9162
Plus un jour ne semble s’écouler sans qu’une déclaration ministérielle, un article, ou un tweet ne vienne célébrer « l’ambition mondiale » de l’agtech française[1].

Scénario plaisant, tant la rencontre opportune de deux piliers économiques de l’Hexagone (la technologie et l’agriculture) sembleraient

enfin réunir deux mondes autrefois opposés. Une perspective heureuse qui, en cette période de crise profonde de notre modèle agricole et alimentaire représente pour certains un remède « miracle » aux maux d’une agriculture en mal de d’orientations.

La France est bien dotée : instituts de recherches dédiés, écosystème agtech foisonnant, moyens publics signifiants et de façon très certaine, le plus beau terrain de jeu mondial où s’affairent d’excellents agronomes et techniciens.

Pourtant, sur les grands rendez-vous internationaux, ce sont davantage les charrues françaises qui brillent que nos solutions connectées. Même silence et mêmes absences, lorsqu’on en vient à évoquer la faiblesse historique de l’offre française vis-à-vis de concurrents bénéficiant de puissances de calculs supérieures et surtout d’outils (tracteurs / semences / produits de traitements / robots de traites) qui rendent le service agtech cohérent et donc séduisant.

Le monde est ouvert, et la donnée n’a pas de frontière. Le jeu est global et sans demi-mesure. Ces incidences, sur nos filières (gestion du conseil, marché des semences, traçabilité, prévision de récoltes etc.) et sur notre souveraineté alimentaire sont bien connues.

Dans cette équation, la place de la France semble très relative et la probabilité d’imposer une solution face aux acteurs internationaux liés aux grands semenciers (ClimateCorp), aux machines (alliance F4F/365Farmnet) ou face aux mouvements descendants des acteurs du commerce numérique (Alibaba) est extrêmement ténue.

Seule la création d’un mastodonte Français permettrait à l’Hexagone de vraiment jouer le jeu international. La capacité de présenter une offre intégrée à forte dimension industrielle, en alliant les forces de nos opérateurs télécoms, des acteurs de la donnée, des fleurons des secteurs connexes (environnement / énergie) à une expertise « tech-agronomique » made in France pourrait offrir une chance de s’imposer sur l’échiquier mondial.

Les facteurs de réussite sont nombreux. Pourtant avant de pouvoir chanter « cocorico », il semble urgent, de mettre fin à la dispersion des initiatives, fussent-elles innovantes et de se positionner avec stratégie et intensité sur le marché mondial. C’est l’heure des choix entre l’illusion et le réalisme2, entre l’orgueil national et l’audace culturelle et in fine entre l’acceptation et la maîtrise de notre futur alimentaire.




Pierre Poullain et Fabrizio Delage-Paganini, fondateurs de Valeur-Tech, adhérents saf agr’iDées



[1] http://agriculture.gouv.fr/lagriculture-numerique-francaise-une-ambition-mondiale
[2] Voir aussi l’agr’iDébat du 19 septembre 2017 "AgTech entre promesses et réalités" https://www.safagridees.com/evenement/agtech-entre-promesses-realites/

Agenda

SAF-agr'iDébats

Echanges autour de l’ouvrage « Comment lire l’étiquette d’un aliment et reconnaître faux produits naturels et vrais produits chimiques »

Mercredi 10 janvier 2018

515pvkh7C6L._SX332_BO1,204,203,200_
Echanges autour de l’ouvrage “Comment Lire l’Etiquette d’un Aliment... ” de Daniele BIANCHI* paru en octobre 2017 aux éditions « Les points sur les « i » »

Animation : Marie-Laure Hustache, Responsable Communication, saf agr’iDées.

INSCRIPTION EN LIGNE !

« La bioéconomie agricole : promesses et réalités »


Mardi 16 janvier 2018

14h00-17h00

La bioéconomie agricole : promesses et réalités

SAVE THE DATE !


La bioéconomie, cette « économie du vivant » englobe l’ensemble des activités liées à la production, à l’utilisation et à la transformation de bioressources. Les agriculteurs sont des maillons forts de la bioéconomie : sur leurs exploitations, ils cultivent des plantes et élèvent des animaux grâce à la pompe à carbone que constitue la photosynthèse, stockent le carbone dans les sols et dans la biomasse, et utilisent des produits biosourcés, dans une démarche d’économie circulaire. Leurs productions sont le point de départ de chaînes de valeur alimentaires et non-alimentaires, où les bioraffineries jouent un rôle central.

A l’aide d’exemples concrets, nous identifierons les réalités opérationnelles et les promesses d’avenir de la bioéconomie agricole, en réponse aux enjeux économiques des territoires, aux changements climatiques, et aux demandes sociétales.

Nous participons, nous intervenons

Rencontres de l'institut Carnot Qualiment®

Marie-Laure HUSTACHE, Responsable Communication à agridées animera cette journée organisée par l'Institut carnot Qualiment ® à l'occasion de la 6ème édition de son congrès annuel.

Groupes de travail : "L’agriculteur maillon fort de la bioéconomie"

La prochaine réunion de ce groupe se tiendra le 19 décembre 2017.



Ce groupe est réservé à nos adhérents, si vous êtes adhérent, INSCRIVEZ-VOUS, si vous ne l’êtes pas encore, REJOIGNEZ-NOUS !
La France s’est dotée d’une stratégie nationale pour la bioéconomie début 2017, prenant sa place dans la stratégie européenne engagée en 2012. Cette « économie du vivant » consiste notamment à valoriser la biomasse et les co-produits issus de l’agriculture, la forêt et leurs filières, dans une démarche d’économie circulaire. Comment permettre à l’agriculteur, qui est au cœur de la bioéconomie, de s’approprier ce concept et de prendre sa place de maillon fort au sein de ce système ? Comment faire en sorte qu’il s’y engage en tant que partie prenante de la création de valeur économique, environnementale et sociétale des filières alimentaires et non-alimentaires de la bioéconomie ?

Analyses

Agriculture et forêt :
quels leviers et enjeux d’adaptation aux change-ments climatiques ?

Agriculture et forêt : quels leviers et enjeux d’adaptation aux changements climatiques ?
Le 28 novembre 2017, l’association Météo et Climat a organisé sa 10e journée scientifique sur le thème : « Changements climatiques : quelle place pour notre forêt et notre agriculture demain? ». Saf agr’iDées y a participé en tant que partenaire contributeur et dans l’animation de la journée...
©M-C.D./saf agr'iDées

Cette analyse est réservée à nos adhérents à jour de cotisation. Pour accéder à l'Espace adhérent, munissez-vous de votre identifiant et de votre mot de passe. Pour adhérer ou renouveler votre adhésion, cliquez ici !

Les innovations géné-tiques et numériques s’associent pour des semences plus perfor-mantes dans les champs

Les innovations génétiques et numériques s’associent pour des semences plus performantes dans les champs
Les Journées de l’Union Française des Semenciers (UFS) et l’assemblée de section maïs et sorgho de l’UFS se sont tenues les 21 et 22 novembre 2017 à Paris et Toulouse au Congrès du Maïs. L’innovation, pièce-maîtresse de la semence, y a été l’un des thèmes les plus discutés...
©M-C.D./saf agr'iDées

Cette analyse est réservée à nos adhérents à jour de cotisation. Pour accéder à l'Espace adhérent, munissez-vous de votre identifiant et de votre mot de passe. Pour adhérer ou renouveler votre adhésion, cliquez ici !

Brèves

Retour aux fondamentaux : les pesticides sont utiles !

Retour aux fondamentaux : les pesticides sont utiles !
Dans un contexte politique et sociétal hostile aux pesticides issus de la chimie de synthèse, l’Union des Industries de Protection des Plantes (UIPP) a rappelé dans une conférence de presse le 6 décembre 2017 la fonction première des pesticides : protéger la santé des plantes contre les maladies, les insectes et les mauvaises herbes. Si aucun de ces produits n’était utilisé, 30 à 40% de la production agricole mondiale serait perdue....
©M-C.D./saf agr'iDées

Contrôle des structures : la voie est ouverte pour une expérimentation de sa suppression

Contrôle des structures : la voie est ouverte pour une expérimentation de sa suppression.
On croyait le dossier enterré cet été. Il revient par le projet de loi « pour un Etat au service d'une société de confiance », présenté en Conseil des Ministres le 27 novembre 2017...
©J-B.M./saf agr'iDées

Le commerce agricole et agroalimentaire, plus-value de nos filières

Le commerce agricole et agroalimentaire, plus-value de nos filières
Réunis sous la bannière FC2A, les représentants de 6 fédérations du commerce agricole et agroalimentaire ont souhaité faire entendre leur voix en organisant le 24 novembre 2017 à la maison de la Chimie à Paris, un colloque intitulé « Le commerce agricole et agroalimentaire, plus-value de nos filières »...
©I.D./saf agr'iDées

Promesses et chausse-trappes de l’agriculture contractuelle en Afrique

Promesses et chausse-trappes de l’agriculture contractuelle en Afrique
Colloque organisé le 24 novembre 2017 par FARM (Fondation pour l’agriculture et la ruralité dans le monde) et Pluriagri. Intitulé « Promesses et chausse-trappes de l’agriculture contractuelle en Afrique », cet évènement qui s’est tenu dans les locaux de l’OCDE, a permis de montrer les conditions d’une contractualisation performante, ...
©I.D./saf agr'iDées

Les coproduits de l’industrie agroalimentaire, un gisement de valeur

Les coproduits de l’industrie agroalimentaire, un gisement de valeur
Réséda, réseau pour la sécurité de la qualité des denrées animales, a organisé le 22 novembre 2017 un séminaire de restitution d’une grande enquête, en année référence 2016, sur les gisements et valorisations des coproduits issus de l’agroalimentaire. Cela a nécessité tout d’abord de définir les coproduits de façon conventionnelle, soit l’ensemble des flux des IAA autres que ceux destinés …
©Y. L M./saf agr'iDées

Le chiffre : 39.8

CGE2017 B
39,8 % des diplômés des Grandes Ecoles travaillent dans une TPE/PME (soit 0,7 point par rapport à 2016), selon les derniers chiffres communiqués par l’Observatoire de la Conférence des Grandes Ecoles (CGE).

D’après cette enquête adressée aux diplômés de 184 écoles, les TPE, PME et ETI ont donc la côte auprès de près de 40% des étudiants, battant en brèche l’idée d’un attrait majoritaire pour les grands groupes.

Les PME (entre 10 et 249 salariés) deviennent d’ailleurs pour la première fois cette année le premier employeur avec 31,7 % des embauches, devant les grands groupes (31,3%), les ETI (28,9%) et les TPE (8,1%).
©saf agr'iDées

Sur le Web : Moins de 30 ans ? Candidatez au Prix EpE/LCI 2018 !

Entreprises pour l’Environnement (EpE), associée à la chaîne d’informations LCI, lance pour la 13e année consécutive, son appel à candidature pour le Prix Jeunes pour l’Environnement.

La thématique de 2018 porte sur les relations entre digital et préservation de l’environnement. Les candidats sont incités à réfléchir à la question suivante :

Digital et Environnement : quelles connexions ?

Les jeunes de moins de 30 ans ont carte blanche ! Ils sont invités à présenter des idées inédites, des solutions concrètes de services ou d’applications, d’objets connectés, de chatbot etc favorisant l’environnement (climat, biodiversité, ressources, eau…) ou, à l’inverse, des solutions concrètes pour diminuer l’impact du recours au digital.

Plus de 10 000 € de dotations

Total, InVivo et Deloitte, trois entreprises membres d’EpE, sponsorisent cette 13e édition et remettront aux trois lauréats respectivement 5 000€, 3 000€, et 2 000€ euros. Actu-Environnement remettra un quatrième prix d’une valeur de 1 000€...
©saf agr'iDées

La revue "Agriculteurs de France"

GFA-RAF 230 pp23-27

Droit rural : Le blason du GFA redoré

Dans un récent arrêt de la Cour de cassation, le juge a autorisé un associée à exercer sont droit de retrait du groupement foncier agricole en cas de mésentente avec les autres membres. Ce cas s'inscrit, plus généralement, dans le très actuel contexte du portage du foncier auquel de nombreuses études ont été consacrées.

Retrouvez l’intégralité de cet article rédigé par Maître Bernard PEIGNOT page 23 à 27 du numéro 230 de la revue “Agriculteurs de France”

ABONNEZ-VOUS A LA REVUE !

A noter dans votre agenda

Bordeaux Tasting 2017

Les 9 et 10 décembre 2017 à Paris.

Pour sa 6 ème édition, « Bordeaux Tasting » confirme son déploiement sur 5 sites situés à proximité de la Place de la Bourse, et sur deux jours dédiés à la dégustation de grands vins de Bordeaux, de champagnes de talent, parmi lesquels de prestigieuses maisons venues de Reims ou d’Épernay, mais également de grands invités issus d'autres vignobles de France – Bourgogne, Rhône, Alsace, Loire – et du monde.

Journée régionale "restitution de 7 ans de recherche et d'expérience en agriculture bio"

Le 11 décembre 2017 à Angers.

A destination des agriculteurs, techniciens, conseillers, entreprises et enseignants, cette grande journée de restitution a pour objectif de faire le point sur 7 années de recherche et d'expérimentation régionales en agriculture biologique. Toutes les filières de production en agriculture biologique seront passées en revue.

3ème colloque ALISéE

Le 12 décembre 2017 à Paris.

L’expertise collective rendue en juillet 2016 par l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES) sur les « Expositions professionnelles aux pesticides en agriculture » (Autosaisine n°2011-SA-0192) met en évidence un manque de données en la matière ainsi qu’un manque de centralisation et d’exploitation des données de terrain existantes.

World Efficiency Solutions

Le 12 décembre 2017 à Paris.

Ce Forum, sous le Haut Patronage du Président de la République, réunira des porteurs de projets et fournisseurs de solutions dans le cadre de l’accord de Paris sur le climat.

Colloque Climat "One Planet Summit : la finance publique et privée au niveau de l’action climat"

Le 12 décembre 2017 à Paris.

Deux ans jour pour jour après l’accord historique de Paris sur le climat, la France organise, avec les Nations unies et la Banque mondiale, un sommet international d’étape sur la lutte contre le réchauffement climatique…

Assemblée générale de la CGB

Le 12 décembre 2017 à Paris.

La Confédération générale des planteurs de betteraves donne rendez-vous pour son Assemblée Générale, la matinée sera seulement réservée aux adhérents. La table-ronde de l'après-midi aura pour thème "Quelles perspectives pour les betteraviers dans l'après-quota ? avec la présence de Michel Dantin, député européen.

"Liens entre modèles agricoles et territoires : où voulons-nous vivre ?"

Le 12 décembre 2017 à Paris.

Dans le cadre des mardis de formation, l'IFOCAP organise ce débat et réflexions à partir des interventions de Eve-Anne Bühler, professeur de géographie, Université fédérale de Rio de Janeiro: « Entre ferme et firme. Les contrastes du rural brésilien pour interroger l’avenir de nos territoires », et Perrine Vandenbroucke, enseignante-chercheur ISARA-Lyon: « D’une exploitation sectorielle à une exploitation territoriale : le modèle français en questions...

Colloque "Bien-être animal de la théorie à la pratique"

Du 12 au 14 décembre 2017 à Rennes (Agrocampus).

le RMT "Bien-être animal" vous propose une rencontre entre les acteurs du bien-être animal (éleveurs, entreprises, scientifiques) pour échanger autour des savoir-faire, des avancées scientifiques et des questions émergentes.

Salon des ETA

Les 13 et 14 décembre 2017 au Mans.

Rendez-vous incontournable de la profession : les entrepreneurs agricoles, ruraux et forestiers ; ce salon d'affaires est exclusivement dédié aux entrepreneurs de travaux agricoles, forestiers, ruraux et leurs équipes, notamment les conducteurs d'engins et les mécaniciens.

Conférence-débat "L’actualité du droit rural de l’année 2017"

Le 14 décembre 2017 à Poitiers.

L'Institut de droit rural de l'Université de Poitiers, le master 2 'Droit de l'activité agricole et de l'espace rural' et l'Association française de droit rural centre-ouest organise une conférence-débat sur le thème : 'L’actualité du droit rural de l’année 2017'.

Colloque "Morcellement, transmission et gestion de la forêt : vers une meilleure mise en valeur"

Le 15 décembre 2017 à Paris.

Colloque organisé par le Conseil supérieur du notariat et l'Institut Notarial de l'Espace Rural et de l'Environnement sur le thème "Morcellement, transmission et gestion de la forêt : vers une meilleure mise en valeur".

Congrès de la Coopération Agricole

Les 20 et 21 décembre 2017 à Paris.

Ce congrès annuel est organisé par Invivo et Coop de France, cette nouvelle édition sera placée sous le thème "Les coopératives agricoles au cœur d’un monde en transition !"
Ont participé à ce numéro : Marie-Cécile DAMAVE, Fabrizio DELAGE-PAGANINI, Isabelle DELOURME, Marie-Laure HUSTACHE, Yves Le MORVAN, Jean-Baptiste MILLARD, Bernard PEIGNOT, Pierre POULLAIN et Christelle VASSEUR.

Pour l'abonnement à notre lettre, veuillez cliquer sur ce lien. En cas de changement d'adresse, merci de vous désabonner de votre adresse actuelle puis de vous abonner à nouveau en précisant votre nouvelle adresse de messagerie électronique.

Pour toute remarque ou suggestion sur le contenu de la lettre, n'hésitez pas à nous faire parvenir votre message.

Contact : saf@saf.asso.fr
facebook twitter linkedin youtube