Agrial veut cultiver ses racines et s’ouvrir sur le mondePublié le 26 mai 2017 par Marie-Laure HUSTACHE

« Pérennité, proximité, solidarité …et audace ! » : telles sont les valeurs et les qualités qu’a voulu rappeler Arnaud Degoulet, Président d’Agrial en concluant l’assemblée générale du groupe coopératif normand organisée au Mans, le 24 mai dernier. 

De l’audace, le groupe Agrial n’en manque pas, poursuivant sa croissance et affichant pour 2016 un chiffre d’affaire de 5,2 milliards d’euros (+8% de croissance), sous l’effet des croissances externes et extensions de périmètre dans les branches agroalimentaires (avec notamment il y a un an la reprise notamment d’Eurial pour les activités lait de vache, lait de vache bio et lait de chèvre). Une dynamique de rachats entamée il y a dix ans et qu’Agrial  compte bien poursuivre : après la fromagerie Guilloteau absorbée en 2016, Agrial est actuellement en phase d’acquisition de Senoble Italie, la filiale italienne du groupe Senoble. Forts de ces bons résultats, le conseil d’administration va d’ailleurs redistribuer 12,7 millions aux 14 000 adhérents du groupe (dont 1,8 million pour les jeunes agriculteurs) sous forme numéraire  et sous forme de parts sociales d’épargne.

Vers une “agriculture du bien-être”

Le groupe qui a toujours su innover et répondre aux tendances de consommation compte bien également ne pas manquer des marchés porteurs, en France et à l’international : « Le bio nous faisait sourire il y a quelques années, nous le prenons aujourd’hui très au sérieux », a commenté Ludovic Spiers, Directeur général d’Agrial pendant l’Assemblée Générale.  Agrial, qui va donc multiplier par deux son offre de produits bios (dont la viande de porc), a présenté le 24 mai  son « plan stratégique à l’horizon 2015 » déployé en 6 axes :

1/ développer le projet coopératif (intégrer le sens et les valeurs des métiers coopératifs tout en visant à satisfaire le client : le logo du groupe s’est même habillé du slogan « cultiver nos racines, s’ouvrir sur le monde »)

2/ conquérir des marchés créateurs de valeur  en misant sur “le frais, la naturalité (et donc la traçabilité, à laquelle la blockchain peut répondre),  la praticité et le plaisir”

3/ cultiver l’excellence opérationnelle et cherchant la performance sur toute la chaîne de valeur

4/ être à l’avant-garde des nouveaux modèles (45 start-up travaillent avec Agrial dont, WeFarmUp, NaturePlast pour la valorisation des coproduits)

5/ innover en progressant sur l’agriculture de précision, les biotechnologies, la génétique (notamment via AXIOM) et le smart data.

6 / agir collectivement en faveur du développement durable, en faisant de la RSE un levier de croissance et de différenciation.

Présent su 14 métiers, Agrial emploie plus de 20 000 collaborateurs dans le monde et doit accompagner le renouvellement de 60% de ses effectifs d’ici 2025.