AGRICA célèbre ses 20 ans au service d’un monde agricole en mutationPublié le 29 juin 2017 par Marie-Laure HUSTACHE

Le Groupe AGRICA, interlocuteur privilégié des entreprises et des salariés agricoles en matière de protection sociale complémentaire, a fêté ses 20 ans le 14 juin 2017 à Paris. Huit grands témoins ont été conviés par le Groupe pour s’exprimer sur les évolutions, les innovations et les perspectives d’AGRICA, du monde agricole et de la protection sociale.

François Gin, Directeur Général du Groupe AGRICA (Photo V_Couteron)

François Gin, directeur général du Groupe AGRICA, a commenté en introduction des débats les orientations stratégiques définies et entérinées par le  Groupe : « Les instances ont validé des orientations stratégiques qui confortent AGRICA dans son statut de groupe de protection sociale paritaire, professionnel et dédié au monde agricole au sens large. »

 

 

 

Jean-Luc DUVAL, vice président d’AGRIAL (Photo V_Couteron)

 

 

Puis après s’être penchés sur l’histoire du Groupe et l’organisation des salariés du monde sur les vingt dernières années, les échanges se sont concentrés sur les transformations du secteur agricole avec le témoignage notamment de Jean-Luc Duval, vice-président d’AGRIAL« Nous avons connu des évolutions industrielles majeures. La France a su développer une agriculture mécanisée sans oublier d’où elle vient. Il subsiste des exploitations agricoles à responsabilité familiale dont les capitaux sont détenus par les agriculteurs…La mécanique et l’informatique auront une importance accrue dans les prochaines années… Les enjeux de l’agriculture résident également dans l’internationalisation. La France est reconnue pour son agroalimentaire et il nous appartient donc d’être présents au niveau mondial.»

 

Et parce qu’ « un anniversaire est le moment pour se souvenir et pour se projeter vers l’avenir. » comme l’a souligné Laura LANGE, philosophe en organisation, les intervenants ont été invités à s’exprimer sur les enjeux à venir au cours des vingt prochaines années. Ainsi, Pierre Sabatier, économiste et fondateur de PrimeView, a donné quelques pistes de réflexion et d’actions :  « Nous devrons donc reconsidérer le temps long et réinvestir dans le capital humain pour créer un modèle plus soutenable. Je suis un militant du modèle coopératif, pas tant dans le monde agricole mais vis-à-vis des autres. Il faut faire cohabiter le local et le global. L’agriculture a toujours été un précurseur et saura donc franchir cette étape»

 

Téléchargez la synthèse des débats dans leur intégralité ici