AgriDataDays : le monde agricole impliqué dans l’économie numérique et les Big DataPublié le 11 mars 2016 par Marie-Cécile DAMAVE

AgriDataDays

Le 8 mars 2016, la seconde édition des AgriDataDays s’est tenue au Village by CA (Crédit Agricole), partenaire avec Aremus & Associés, et The Green Data. L’éthique et la propriété des données agricoles étaient au cœur des débats.

 

Bruno Teboul, auteur du livre « Ubérisation = économie déchirée ? » a présenté sa vision plutôt pessimiste de la révolution numérique, qui selon lui est une réalité davantage synonyme de destruction que création dans les cycles de l’innovation schumpétériens. Il a particulièrement insisté sur la fragilité des nouvelles startups issues des Big Data et du numérique, caractérisées par leur faible intensité capitalistique. Selon lui, cette nouvelle économie est une menace pour l’emploi, qui sera peu à peu remplacé par du « travail sans emploi »

 

Pour Thomas Diemer, Président des jeunes agriculteurs, il est important de ne pas passer à côté de ce tournant des données, qui apporte un « horizon plus bleu » avec un potentiel de gain de performance, de compétitivité, de réduction des charges pour les agriculteurs. Il a insisté sur l’importance pour les producteurs eux-mêmes de « s’emparer techniquement de ces sujets ». Jean-Marc Bournigal, Président de l’IRSTEA, a rebondi sur ce point de vue en présentant le projet qu’il porte de portail des données, poursuivant les travaux et recommandations du rapport Agriculture-Innovation 2025. Il est en effet prévu que ce portail soit piloté par le monde agricole lui-même, c’est-à-dire le CAF (Conseil de l’Agriculture Française).

 

Pour aller plus loin :