Agrosolutions accélère sa diversificationPublié le 11 avril 2017 par Marie-Laure HUSTACHE

Dans un écrin futuriste, au 35ème étage de la Tour Carpe Diem située au cœur du quartier d’affaires de La Défense, Agrosolutions a tenu une conférence de presse un an après ses premières annonces de déploiement. Ce « point d’étape  axé sur notre vision globale agriculture, filières et territoires», pour reprendre les termes d’Antoine Poupart, Directeur Général, a permis de mesurer tout le chemin parcouru par les équipes ainsi que les ambitions du cabinet de conseil agricole, filiale du groupe InVivo.  Le chiffre d’affaires devrait passer dans les cinq ans à venir de 5 à 10 millions d’euros, en visant un leadership européen et le doublement des effectifs (actuellement de 45 salariés). Au programme : de nouveaux services et expertises, notamment dans l’assurance et la valorisation de la data agricole, réunis sous la nouvelle marque Agrosolutions Consulting.

De l’amont (en conseillant les acteurs des secteurs de l’agrofourniture, des assurances, des services, mais aussi les opérateurs publics et privés du bâtiment ou de l’énergie, les collectivités locales etc.), à l’aval (avec l’exemple de l’accompagnement du groupe Mondelez via la Charte de bonnes pratiques LU Harmony), l’objectif est bien toujours de créer de la valeur ajoutée en intégrant innovation et environnement dans les stratégies de production et de gestion de l’entreprise agricole. Fort des expertises de ses partenaires stratégiques (Acta, Arvalis, Inra, La Coopération Agricole, Smag etc.) agrosolutions se veut force de propositions et d’innovations dans un contexte de profonde mutation des territoires agricoles.

« Nous sommes véritablement une passerelle entre tous ces acteurs, notamment au bénéfice des agriculteurs et des autres acteurs des territoires et des filières » souligne Carole Zakine, Manager – Docteur en droit de l’environnement pour Agrosolutions, prenant l’exemple de la compensation agricole, une exigence réglementaire qui s’impose aux aménageurs. La loi agricole de 2014 entrée en vigueur en décembre 2016 nécessite en effet une étude préalable sur les conséquences pour les filières agricoles locales d’un prélèvement de terres agricoles en cas de travaux urbains, d’autoroutes ou de carrières. Agrosolutions propose alors de réaliser cette étude préalable, de quantifier et de qualifier les effets d’un aménagement tout au long de la chaine de production agricole (par ex sur le niveau de stockage des silos de céréales, la production d’un fromage AOP etc.) afin d’éviter les effets négatifs et/ou de les compenser (au-delà de l’indemnisation aux agriculteurs). « Agrosolutions se positionne ainsi comme un opérateur de compensation agricole sur la durée dans le cadre d’un dispositif nouveau, doté d’une approche économique et ancré dans un territoire.» résume t-elle.

Même état d’esprit autour de l’agriculture urbaine, « toujours dans une approche de multifonctionnalité» selon Noëllie Hestin, Manager Agrosolutions, responsable notamment de ce volet de solutions. « Que ce soit dans la cadre de notre accompagnement du projet de Paris Ile de France Capitale économique autour du projet de requalification de l’AI ou via nos solutions d’Urban Farming, nous réfléchissons au nouveau statut d’agriculteur urbain, nous testons via nos activités de R&D les conditions de production en hydroponie, pour démontrer la viabilité, la robustesse et la reproductibilité des modèles selon les 3 piliers du développement durable économique social et environnemental. » explique t-elle. « En traitant le sujet avec deux garde-fous que sont notre statut de tiers de confiance scientifique pour les acteurs qui viennent vers nous (Agrosolutions anime le premier réseau expérimental européen ) et dans une logique constante de complémentarité avec toutes les agricultures. »  tient à préciser Antoine Poupart.

Ce nouvel état d’esprit innovant, celui de « l’entreprise libérée » se diffuse aussi à l’intérieur du cabinet de conseil, qui a entrepris sous son impulsion d’expérimenter une forme de management par projets, de manière moins verticale et figée, apportant la souplesse nécessaire aux développements importants prévus pour Agrosolutions Consulting en 2017 et 2018, devenu un pôle multi-entreprises.

Parmi ceux-ci :

-une joint-venture avec Arvalis pour le conseil stratégique et le diagnostic agro économique sus la marque AgTip,

– le lancement d’Agrosolutions Insurance, entreprise de courtage en assurances agrée mobilisant expertises agronomiques et digitales (via SMAG) pour accompagner les nouvelles demandes en gestion des risques et surfaces assurées, « dans une approche attendue et innovante de monétisation des données agricoles dans le but de paramétrer les bons produits d’assurance » souligné Antoine Poupart,

– et enfin la création d’une maison de l’Innovation Végétale basée à Reims au Village by CA, “accélérateur technique et commercial des innovations internes et externes” pour cette filière, sur le modèle de We’Nov (animal) et du Studio Agro-Digital.

En ce sens, des recrutements sont donc prévus dans les prochains mois pour permettre à Agrosolutions d’entamer sa nouvelle phase de diversification, où la communication jouera un rôle certain.