agridées

Site non disponible sur ce navigateur

Afin de bénéficier d'une expérience optimale nous vous invitons à consulter le site sur Chrome, Edge, Safari ou Mozilla Firefox.

Retour à la liste des contenus

Articles

Temps de lecture : 2 min

18/06/2021

McDonald’s France inaugure sa première ferme ZEN

Premier restaurateur de France avec 2 millions de repas servis chaque jour (chiffres 2019), McDonald’s France est aussi engagé depuis plus de 20 ans dans une démarche ambitieuse de réduction de son empreinte carbone. L’entreprise a décidé d’aller plus loin et de réduire de 35 % ses émissions de gaz à effet de serre (GES) à horizon 2030 sur son périmètre élargi (et par rapport à 2005).

Pour cela elle élabore et met en œuvre une stratégie agroécologique ambitieuse en accompagnant les 30 000 éleveurs et agriculteurs qui fournissent les matières premières agricoles de l’enseigne, dans l’évolution de leurs pratiques, en testant des innovations dans des parcelles, puis dans des fermes pilotes et en les déployant ensuite dans les filières agricoles. Cette stratégie a permis notamment de réduire de 12 % les émissions de GES par repas servi sur le périmètre qui intègre aussi les filières agricoles.

De gauche à droite : Anaël BIBARD (FarmLeap),  Samuel VANDAELE (Jeunes Agriculteurs), Delphine SMAGGHE (McDonald’s France), Christiane LAMBERT (FNSEA), Christophe GUERTON (agriculteur), Nawfal TRABELSI (McDonald’s France), Eloi de la CELLE (McDonald’s France) ©Isabelle Delourme/ Agridées
Le 4 juin 2021 Nawfal Trabelsi, président de McDonald’s France a inauguré une nouvelle étape avec l’inauguration de la ferme à ambition zéro carbone (ZEN) chez Christophe Guerton, à Autruy sur Juine (Loiret), en présence notamment de Christiane Lambert (présidente de la FNSEA) et Samuel Vandaele (président des Jeunes Agriculteurs). Cette ferme pilote McDonald’s depuis 2010 concentre les principales initiatives et innovations, agronomiques, comme technologiques, en cours de développement sur les exploitations de blé sous contrat avec l’enseigne. Grâce à un travail de co-construction avec des partenaires agricoles, des experts, des chercheurs et des ONG, plusieurs innovations ont d’ores et déjà été identifiées et certaines ont déjà été mises en œuvre sur cette ferme. Pour la réduction des émissions à la source, il s’agit du développement de couverts végétaux et de légumineuses pour réduire la fertilisation azotée, de l’utilisation d’engins agricoles électriques et de robotique, et production d’énergies renouvelables (photovoltaïque) sur la ferme. Pour la séquestration du carbone, c’est essentiellement le déploiement des pratiques d’agroforesterie et de régénération des sols qui sont visées par le biais du maintien des haies et des prairies permanentes.D’autres projets pilotes de ce type vont être initiés cette année avec des agriculteurs sous contrat sur les principales filières de McDonald’s, étudiés avec le concours d’un écosystème de startups agritech (en particulier FarmLeap) puis déployés dans des exploitations volontaires pour les éprouver en situation réelle et dans des milieux variés. A terme, McDonald’s espère voir confortés les objectifs construits à partir d’une modélisation établissant la possibilité d’une réduction de 40 % des émissions de GES et la possibilité d’un taux de séquestration du carbone de 60 %.