BASF France prend le virage agroécologiquePublié le 20 mai 2020 par Isabelle DELOURME

Nicolas Kerfant, Directeur Général BASF France-Division Agro et son équipe ont présenté à la presse le 14 mai 2020 en visioconférence, la feuille de route Agroécologie Horizon 2030. Il s’agit d’un tournant dans l’évolution de l’entreprise qui inscrit l’agroécologie au cœur de sa stratégie. « Il faut prendre le virage agroécologique. Mais il faut du temps. 2030 c’est loin, mais c’est le pas de temps de la recherche, de la formation, de l’appropriation » a-t-il expliqué.

 

La feuille de route agroécologique à horizon 2030 va permettre de structurer les investissements et l’ensemble des solutions de BASF France-Division Agro autour des enjeux de l’agriculture de demain, plus compétitive et durable.

Elle est bâtie autour de 5 piliers (accompagner les agriculteurs dans la transition agroécologique), co-construire avec les partenaires de BASF-France, réduire les intrants grâce à l’innovation, réduire les impacts des produits phytosanitaires, faire rayonner la vision de l’entreprise de l’agroécologie), 20 engagements et 37 axes de travail, avec pour chaque axe des objectifs mesurables.

 

Pour parvenir à cette transition agroécologique BASF France- Division Agro entend notamment développer la formation à des itinéraires culturaux permettant des implantations réussies, l’augmentation de la biodiversité, le piégage du carbone. Un enjeu important est le développement des nouvelles semences (colza, hybrides de blé). « BASF est leader mondial sur les semences de colza d’hiver et de colza de printemps et nous voulons devenir aussi leader sur les nouvelles semences de blé hybride. L’objectif est de proposer à l’échéance 2025 huit nouvelles semences de blé hybride. Nous travaillons à déplafonner le rendement sur notre station de Milly la Forêt » a précisé Jean-Marc Petat, Directeur Agriculture durable et Communication de BASF France-Division Agro.

Autre cible pour l’entreprise : massifier l’utilisation des technologies de l’agriculture numérique, avec comme objectif suivre 3 millions d’hectares de cultures avec Xarvio TM FIELD MANAGER en 2030, contre 340 000 ha de blé aujourd’hui.

Deux nouvelles solutions de biocontrôle devraient être lancées pour la prochaine campagne (2021-2022) en cultures maraichères et s’ajouter ainsi aux cinq autres déjà présentes, pour permettre d’atteindre 10 % du chiffre d’affaires BASF France-division agro en 2025 contre 5 % actuellement. Les équipes ont prévu de travailler sur les biofongicides et bioinsecticides.

 

Pour faire partager de manière transparente et dans un esprit de coopération et d’ouverture les avancées dans la transition agroécologique, chaque année, un rendez-vous sera pris par BASF France-Division A avec un Comité des Parties Prenantes. BASF souhaite le constituer avec 4 parties prenantes externes à l’automne 2020 et 8 pour 2022, regroupant à terme structures de R&D, Université, acteurs de l’aval, ONG…