Céréales et oléagineux : une offre abondante, des prix relativement basPublié le 20 octobre 2017 par Marie-Cécile DAMAVE

Au niveau mondial, le dernier rapport de l’USDA, publié le 12 octobre 2017, et du Conseil International des Céréales, daté du 28 septembre 2017 précisent les tendances mondiales : légère baisse de la production mondiale de céréales à 2,5 milliards de tonnes, en raison de moindres récoltes de blé (750 millions de tonnes), de riz (484 millions de tonnes), et de maïs (1,03 milliards de tonnes). Malgré cette baisse, la production mondiale de céréales en 2017/2018 devrait être la deuxième plus importante récolte de l’histoire, ce qui devrait maintenir les prix mondiaux à des niveaux peu élevés. La production mondiale d’oléagineux est estimée entre 550 et 577 millions de tonnes selon les sources, dont 348 millions de tonnes de soja, en légère baisse, surtout en raison d’une récolte brésilienne en baisse. Globalement, les prix devraient rester relativement bas, l’offre demeurant supérieure à la demande, dominée par la Chine.

 

Concernant l’Union européenne (UE), la Commission a récemment publié ses perspectives de marchés de moyen terme (automne 2017). La production céréalière est estimée à 300 millions de tonnes en 2017/2018, dont la moitié de blé (151 millions de tonnes). Malgré divers aléas climatiques (vagues de chaleur dans partie centrale de l’UE, pluies surabondantes au nord, sécheresse dans les Etats membres du sud), la récolte de céréales de l’UE a progressé de 1,5%, et celle de blé a augmenté de 5% par rapport à la campagne précédente. En 2017/2018, les autres principales céréales produites dans l’UE sont les suivantes : 59 millions de tonnes de maïs (un niveau 8% en deçà de la moyenne quinquennale, surtout dû à la chute de la production en Hongrie), 58 millions de tonnes d’orges (en baisse, notamment les orges de printemps), et 9 millions de tonnes de blé dur (stable).

 

La production européenne d’oléagineux est estimée à 34 millions de tonnes en 2017/2018, soit la deuxième récolte la plus élevée des dix dernières années, et une hausse de 8% par rapport à 2016/2017. Cette augmentation est surtout le fruit de la progression des rendements, en particulier dans les pays d’Europe de l’Ouest. La production d’oléagineux devrait se répartir en 22 millions de tonnes de colza, 9 millions de tonnes de tournesol, et 2,7 millions de tonnes de soja.

 

Les dernières estimations de FranceAgriMer (Conseil spécialisé du 11 octobre 2017) sont de 37,9 millions de tonnes de blé tendre, 12,6 millions de tonnes de maïs, 12,2 millions de tonnes d’orges, et 2,2 millions de tonnes de blé dur. Ces bons niveaux de récolte devraient permettre aux exportations nationales de reprendre des couleurs pendant la campagne 2017/2018, après une année 2016/2017 où la chute des disponibilités s’était traduite par des niveaux d’exportations très bas. Enfin, les bilans prévisionnels oléagineux de FranceAgriMer datés du 5 octobre 2017 indiquent une récolte de colza record en 2017/2018 à 5,5 millions de tonnes (+16% par rapport à 2016/2017), une production de tournesol de 1,2 millions de tonnes (+6%), et de soja à 403 000 tonnes (+18%).