CESE : Bien-être animal : des enjeux aussi pour le bien-être des hommesPublié le 29 novembre 2019 par Isabelle DELOURME

Le Conseil économique social et environnemental (CESE) s’est saisi de la question du bien-être animal. Le 27 novembre 2019, il a adopté, à la quasi-unanimité  (3 voix contre et 1 abstention), le projet d’avis intitulé « Les enjeux relatifs aux conditions d’élevage, de transport et d’abattage en matière de bien-être animal »  présenté par Anne Garreta et Marie-Noëlle Orain.  Après de nombreuses auditions, les rapporteurs en sont arrivés à la conclusion qu’il ne peut y avoir qu’un seul bien-être, comme l’a souligné Marie-Noëlle Orain « Il ne peut pas y avoir de bien-être animal, sans un bien-être aussi de tous ceux qui travaillent dans la filière, que ce soit les salariés ou les éleveurs. »

 

Cet avis avance 21 préconisations sur des sujets très larges, comme la non généralisation des caméras dans les abattoirs, la non ratification des accords commerciaux internationaux, les conditions de travail dans les abattoirs, mais aussi la mise en place d’un étiquetage contrôlé sur les produits mentionnant les conditions d’élevage.

 

Retrouvez aussi sur ce sujet les Notes d’agridées publiées dès 2014 par Carole Zakine https://www.agridees.com/publication/lanimal-lame-de-fond-societale-1-lanimal-leclatement-juridique-2/