Colloque FC2A : Créer et cultiver la valeurPublié le 6 décembre 2019 par Yves LE MORVAN

Les organisations du négoce agricole et alimentaire regroupées au sein de la FC2A (Agrofourniture, grain(e)s, bétail, légumes secs, paille, pommes de terre, fruits et légumes) ont organisé leur colloque annuel  le 29 novembre 2019 sur le thème de la création de valeur.

 

Frederic Carre-Président FC2A

Frédéric Carré-Président FC2A

Il s’agit d’une interrogation importante pour des entreprises qui, si elles sont plus proches des consommateurs qu’elles ne le pensent souvent, participent naturellement à l’économie territoriale. Cela en proximité avec les exploitations agricoles, dont les résultats continuent d’être insuffisants par rapport aux capitaux investis et au travail fourni. Pascal PERRI qui animait et commentait la matinée a bien résumé les trois exigences de valeur qu’attendent les acheteurs ou les consommateurs : – La valeur économique (prix), – La valeur environnementale, – La valeur nutritionnelle (santé/bien-être). En conséquence créer de la valeur nécessite de proposer une offre de qualité, produite dans des conditions d’acceptabilité sociétale, et avec une logique de services. Dit autrement nous vivons le passage « d’une économie de transactions à une économie de solutions ». Cette création de valeur prospère avec la segmentation des marchés, le premium souvent synonyme de marges, mais aussi l’entrée de gamme, « l’access », toujours aussi importante, et enfin ce qui souvent est le plus difficile en terme de valeur, le milieu de gamme.

 

Trois tables-rondes constituées de chefs d’entreprise ont ensuite décliné des exemples d’évolution de l’offre et d’apport de services. Que ce soit par les signes de qualité (label rouge), l’organisation (contractualisation), l’adaptation aux clients (colis/palettes), l’esprit filière (lots, classifications, cahiers des charges)…Le tout accompagné par un récit sincère et transparent, car les consommateurs veulent être informés et comprendre. La certification peut aussi contribuer à créer la confiance, éliminer les doutes, dans une économie devenue « conversationnelle ». Cela sur tous les terrains de jeu, local ou international, l’exportation devant demeurer une force de l’économie agricole française.  La demande mondiale continue de croître en s’appuyant sur le triptyque démographie/urbanisation/pouvoir d’achat que ce soit pour les protéines végétales ou animales.

 

Ce Colloque consacré à l’entreprise et à la création de valeur aurait pu s’achever sur la liste des difficultés actuelles : les imperfections de la loi Egalim, l’excès de normes, les concurrences inégales, la réforme à venir de la PAC…Au contraire, dans son discours de clôture le président de la FC2A, Frédéric CARRE, après avoir salué l’action de Gérard POYER qui quitte la présidence de la FFCB, a préféré évoquer les chantiers futurs. Ceux des entreprises de négoce, la compétitivité, l’internationalisation, la RSE, la démarche HVE, les défis de la transmission…Bref tout un programme.

 

On oserait presque écrire, tout un programme commun, puisque ce discours s’est achevé par un appel vers d’autres fédérations à se rassembler au sein de la FC2A. L’avenir le dira.