Commerce responsable avec les PME : signature d’un accord FEEF/E.LECLERCPublié le 13 février 2018 par Isabelle DELOURME

 

 

Dominique Amirault (Président de la Fédération des Entreprises et Entrepreneurs de France), Michel-Edouard Leclerc (Président des centres E.Leclerc) et Jean-François Huet (adhérent E.Leclerc et responsable national chargé des PME) ont annoncé dans un communiqué la signature le 13 février 2018 d’un nouvel accord très orienté RSE.

 

Les parties ont convenu de particulièrement valoriser les PME engagées RSE et labellisées « Entrepreneurs+ Engagés ».

 

Pour simplifier le process de collaboration, elles proposent ainsi de sortir du cadre des négociations annuelles pour bâtir des contrats pluriannuels (de 2 ou 3 années), afin d’avoir une meilleure visibilité des commandes et d’assurer la pérennité du courant d’affaires dans la confiance.

 

Avec cet accord, E.Leclerc s’engage à soutenir par diverses mesures le développement de la part de marché des PME dans l’enseigne et en particulier dans la stratégie de développement du bio. Michel-Edouard Leclerc a d’ailleurs sur ce dernier point, annoncé le 7 février 2018 la création d’un réseau de 200 magasins E.Leclerc bio, avec l’idée de « garantir aux fournisseurs du bio la garantie d’une autre culture d’achat et d’une négociation séparée de celle des grandes marques ».

 

L’accord FEEF/E.Leclerc prévoit la nomination d’un médiateur pour veiller à la bonne application de cette convention. Il pourra être saisi par les adhérents de la FEEF. Par ailleurs, les dispositions des précédents accords, en vigueur depuis 2013, ont été renouvelées, tels que le paiement en avance sur les délais fixés par la LME, une meilleure prise en compte de la hausse de coûts et cours des matières premières, mais aussi un meilleur discernement dans la négociation pour tenir compte de la fragilité structurelle et financière des PME et de leurs diversités.

 

Pour Dominique Amirault, « cet accord tire vers le haut la relation commerciale entre nos entrepreneurs PME et l’enseigne E.Leclerc. Il doit se traduire par un changement de logiciel et de comportement pour créer de la valeur au profit de tous les maillons de la filière. La RSE et l’homme sont au cœur de la relation commerciale pour s’adapter à la diversité locale des zones de chalandise : là où se construisent l’expérience client et la différenciation. C’est une réponse à une forte attente des consommateurs en quête de sens: accéder à des produits PME qui s’inscrivent dans un commerce plus responsable ».

 

Pour Michel-Edouard Leclerc, « cet accord permet d’embarquer pleinement les PME membres de le FEEF dans notre stratégie E.Leclerc 2020 qui vise à placer notre enseigne sur le podium des distributeurs les mieux disants en matière de nutrition, santé et développement durable. Ce sont des valeurs partagées avec notre partenaire qui contribueront à nous faire atteindre les objectifs exigeants que nous nous sommes fixés ».