Des masques pour les entreprises agricolesPublié le 12 mai 2020 par Isabelle DELOURME

La plateforme masques-pme.laposte.fr est désormais ouverte pour les entreprises agricoles.

 

Cette plateforme a été impulsée par le ministère de l’Economie et des Finances (Direction générale des entreprises), avec l’appui de La Poste et le soutien de CCI France, CMA France et des Chambres d’agriculture, en vue de favoriser la reprise de l’activité économique dans le contexte d’un déconfinement progressif du pays à compter du lundi 11 mai. Depuis son ouverture aux TPE le 2 mai, 30 000 entreprises ont pu commander 1,3 million de masques « grand public » lavables et réutilisables.

 

A leur tour, les professions agricoles, mais aussi les associations employant des salariés, les micro-entrepreneurs et les professions libérales peuvent donc commander des masques « grand public » lavables et réutilisables 20 fois, fabriqués en textile à filtration garantie (plus de 90% des particules d’une taille égale ou supérieure à 3 microns). Il leur suffit de se connecter sur : https://masques-pme.laposte.fr.

 

Pour assurer la commercialisation et la distribution des 10 millions de masques, le secrétariat d’Etat auprès du ministre de l’Economie et des Finances, via la Direction générale des entreprises (DGE), s’appuie sur l’infrastructure logistique et l’expertise numérique de La Poste qui met en place pour l’occasion un dispositif complet comprenant l’achat et le paiement en ligne, la préparation des commandes et la livraison sur site.

 

Concrètement, après s’être connectées et identifiées sur la plateforme, les entreprises passent leur commande de masques en fonction de leur nombre de salariés. Le paiement se fait directement en ligne afin d’opérer une livraison, sans contact physique ni signature, conformément aux recommandations des autorités sanitaires. Pour fluidifier la diffusion des masques, un délai minimal est fixé entre deux commandes passées par une même entreprise.

 

Il est rappelé que le port du masque s’inscrit dans le strict respect des gestes barrières qu’il complète et auxquels il ne saurait se substituer, ainsi que des mesures d’organisation du travail mises en place par chaque entreprise pour assurer une reprise de l’activité dans des conditions sanitaires irréprochables.