Diplomatie française : vers un Haut Conseil Une Seule Santé (« One Health »)Publié le 9 octobre 2020 par Marie-Cécile DAMAVE

Le colloque « Une seule planète, une seule santé » s’est tenu à l’Assemblée Nationale le 1er octobre 2020, à l’initiative de Loïc Dombreval, député des Alpes Maritimes et Yolaine de Courson, députée de Côte d’Or, en visioconférence. Ce colloque s’est concentré sur les dimensions de politiques publiques et de gouvernance de One Health, avec notamment des messages de quatre ministres. Il a ainsi complété la dimension plus industrielle du Sommet One Health du 22 septembre 2020 organisé avec le parrainage de Jean-Baptiste Moreau, député de la Creuse, avec le soutien de MSD Santé animale et animé par agridées.

 

 

 

 

Ce colloque du 1er octobre a été l’occasion pour Jean-Yves Le Drian, Ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, d’annoncer l’initiative française de création d’un « Haut Conseil Une Seule Santé », sur le modèle du Groupe d’Experts Intergouvernemental sur l’Evolution du Climat (GIEC).

 

Selon M. Le Drian, « ce Haut Conseil Une Seule Santé serait chargé d’agréger et de diffuser des informations scientifiques fiables et indépendantes sur les liens entre la santé humaine, la santé animale et l’évolution des écosystèmes ». Il réunirait des experts de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), de l’Organisation Mondiale de la Santé Animale (OIE), de l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO) et du Programme des Nations Unies pour l’Environnement (PNUE). Concrètement, ses actions seraient de « fournir dès la première alerte les données et les recommandations dont les responsables politiques ont besoin pour enrayer les pandémies naissantes » et « fournir à chacun des points de repère objectifs et factuels pour couper court aux contagions infodémiques qui sèment la confusion dans les opinions publiques et risquent de faire perdre un temps précieux dans la mise en œuvre des mesures sanitaires nécessaires ».

 

M. Le Drian a annoncé que cette initiative, soutenue par la diplomatie française, serait portée au Forum de Paris pour la Paix les 11-13 novembre 2020.

 

Cette annonce répond aux demandes présentées au Sommet du 22 septembre 2020 de renforcer la gouvernance de « One Health » et de faire une plus grande place à la santé environnementale. En effet, les trois organisations internationales OMS, OIE et FAO à l’origine du concept n’avaient pas encore intégré le PNUE à leurs échanges réguliers.