Du biométhane à partir de déchets de légumes et de cultures intermédiairesPublié le 8 décembre 2015 par Isabelle DELOURME

compost-709020_640Depuis la nouvelle réglementation de 2011 concernant notamment l’injection du biogaz, la fermentation des biodéchets et des résidus de l’industrie agroalimentaire est fortement encouragée en France.

Une nouvelle installation injectant du biométhane dans le réseau de gaz naturel devrait voir le jour dès l’été 2016. Elle résulte de l’association de deux entreprises agricoles familiales céréalières et légumières de l’Aisne réunies au sein de la SARL Letang-Hoche Biogaz. À partir des déchets de légumes et de cultures intermédiaires, l’entreprise pourra produire chaque année quelque 25 millions de kilowattheures de biométhane en équivalent du gaz naturel, ce qui correspond à l’approvisionnement annuel d’environ 1 500 ménages en chaleur renouvelable.

 

L’installation prévue doit pouvoir produire 500 Nm3/h de biogaz brut. Ce biogaz brut sera traité et enrichi grâce à un système à adsorption par variation de pression (procédé PSA) jusqu’à atteindre une teneur en méthane d’au moins 97%. Le biométhane ainsi produit aura la qualité du gaz naturel et pourra être injecté dans le réseau local d’Épaux-Bézu.

 

Schmack Biogas, filiale du groupe Viessmann, fournisseur de l’installation de biogaz, est responsable de la totalité du projet en tant qu’entrepreneur général. Le fournisseur des installations de traitement de gaz est Schmack Carbotech, le spécialiste du traitement de biogaz au sein du groupe Viessmann. Il sera accompagné de la société Thirion, partenaire régional de Viessmann dans le domaine des énergies renouvelable et en particulier du Biogaz.