EGalim : les propositions de la FeefPublié le 6 octobre 2017 par Isabelle DELOURME

Dans un courrier adressé au Président de la République, Emmanuel Macron, la FEEF alerte les pouvoirs publics le 3 octobre 2017 sur les conséquences  négatives d’une augmentation du SRP (Seuil de Revente à Perte) pour les PME qui forment l’essentiel du tissu industriel des territoires et des emplois en France.

A la place, les Entrepreneurs PME demandent la répercussion immédiate des fluctuations des cours agricoles (via un indice officiel des coûts et cours agricoles/produit/marché) et son application obligatoire dans le cadre du tarif commercial auprès des acteurs de l’aval afin de pouvoir répercuter cette variation auprès des agriculteurs.

« Seul, ce double mécanisme (respect du SRP actuel et de la date d’application du tarif) permet  d’atteindre les deux objectifs dont dépend la réussite des Etats Généraux de l’Alimentation : l’amélioration du revenu des agriculteurs et la préservation de la santé économique des PME françaises » explique la FEEF.