Evolution des pratiques : l’AGPB fait le choix de la RSEPublié le 12 février 2019 par Isabelle DELOURME

A la veille de son congrès annuel des 13 et 14 février 2019 à Compiègne (Oise), l’AGPB (Association générale des producteurs de blé et autres céréales) a annoncé vouloir s’engager dans une démarche RSE globale en cohérence avec le plan de transformation de la filière céréalière.

 

« Il s’agit d’enclencher un mouvement vertueux, qui fera reconnaitre l’évolution des pratiques des céréaliers, et garantira leur prise en compte de l’environnement et de la qualité des produits. Ce cahier des charges va reposer sur la démarche HVE (Haute Valeur Environnementale) en créant un cadre adapté aux grandes cultures et une certification collective » précise le syndicat dans un communiqué de presse.

Il souligne que de nombreuses pratiques agricoles, déjà en œuvre, sont bénéfiques pour l’environnement (protection de la biodiversité par la diversification des assolements, protection des pollinisateurs par l’installation de bandes fleuries autour des parcelles, implantation de haies, optimisation des intrants par l’agriculture de précision…).

 

 « Apporter des assurances aux consommateurs, entrer dans une démarche de progrès et de création de valeur tant sur le marché français qu’international : telle est notre ambition pour sortir de la spirale des réglementations incohérentes », précise Philippe Pinta, président de l’AGPB. « Avec ce nouveau cap, nous reprenons la main sur notre avenir. »