Forum de l’Agriculture Digitale et Durable : smart farming, partage, sécurité, nouveaux métiersPublié le 3 avril 2019 par Marie-Cécile DAMAVE

Le 1er avril 2019, les associations Gascofarming et La Mêlée ont organisé une journée entière dédiée à la transformation numérique de la production agricole et viticole et de l’élevage. Cet événement, intitulé Forum de l’Agriculture Digitale et Durable (FA2D), était le premier avec une vocation de fréquence annuelle. Si celui-ci proposait un large état des lieux de l’agriculture numérique et du « smart farming », la prochaine rencontre annoncée pour 2020 se focalisera sur la traçabilité.

 

Le premier FA2D s’est concentré sur la réalité des usages, en particulier des objets connectés, les données, les nouveaux positionnements des acteurs. Les messages à retenir de cette journée sont les suivants :

  • Les outils numériques permettent le partage, de mutualisation, les partenariats, la mise en place de plateformes, des démarches d’intelligence collective, et des réseaux de fermes connectées.
  • La captation, l’agrégation, la gestion des données à des fins de modélisation, d’outils de conseil et d’aide à la décision pour les acteurs de la production agricole, viticole et de l’élevage doit se construire sur la confiance, et donc sur la sécurité, et la cybersécurité. Attention aux fake news. La confiance des agriculteurs est conditionnée par le retour sur investissement dans ces outils, et l’implication des agriculteurs eux-mêmes dans la construction d’outils efficaces, accessibles, qui ne soient pas de simples gadgets.
  • Le développement de ces nouveaux outils entraîne une modification des métiers d’agriculteur et de conseiller, et l’émergence de nouveaux métiers. Les experts s’interrogent sur la dépendance des producteurs à ces outils : sont-ils facteurs de responsabilisation ou de déresponsabilisation ? est-ce la machine ou l’humain qui prend la décision finale ?
  • Les principaux freins au développement de l’agriculture numérique sont le manque d’interopérabilité, et de critères de choix (par exemple à l’aide de modérateurs) pour sélectionner les outils les plus pertinents dans une offre foisonnante. La simplicité d’utilisation et la connectivité sont des conditions d’adoption incontournables.

Quelle place pour le département du Gers dans la France agricole numérique ? Les possibilités d’engagement sont diverses, à travers les pôles de compétitivité, incubateurs accélérateurs de startups, fermes expérimentales, fab lab…

Cet événement a été une belle occasion pour agridées de valoriser nos travaux (note « Tous acteurs de la transition numérique agricole », événements, groupes de travail) en intervenant dans une des tables rondes sur les perspectives à venir et internationales, et en intervenant comme grand témoin.

Retrouvez le fil Twitter de cet événement en suivant #FA2D @FarmingGasco et @La_Melee