Il est temps de réapprendre le bonheur en cuisinePublié le 23 novembre 2018 par agriDées

Notre think tank agridées, qui a publié en 2015 la Note “Bien manger, cela s’apprend et prend du temps » a eu l’occasion d’intervenir le 15 novembre dernier aux cotés de Jean Sales, producteur de mini-légumes et Dirigeant de la Maison Sales, lors de la 9e édition du Festival International de la Photographie Culinaire, (FIPC) ayant pour thème “Le bonheur est dans la cuisine“, en hommage à Paul Bocuse.

 

Alors que nous prenons en France le chemin d’une alimentation à deux vitesses et que les messages de sensibilisation au “bien-manger” s’adressent souvent aux populations déjà convaincues, les messages et propositions d’agridées n’ont jamais été autant d’actualité.

 

Pour qu’il y ait « bien-manger pour tous », encore faut il en effet que l’on parvienne à réveiller notre culture alimentaire, à la réactiver, à l’encourager chez les plus jeunes, comme le préconise agridées avec le retour de la « leçon de choses » à l’école, racontant l’histoire des produits, des territoires, des cultures alimentaires…

Au delà des messages nutritionnels, ou anti-gaspi qui ont certes leur intérêt, quoi de plus triste qu’une salle de cantine scolaire aux murs blancs, sans langage visuel, sans images célébrant la beauté et la diversité des ingrédients de la cuisine, et  faisant VRAIMENT travailler l’imaginaire des enfants ?” a questionné Marie-Laure Hustache, Responsable communication d’agridées. Producteur attentif de mini-légumes de générations en générations, Jean Sales a également rappelé son attachement au bonheur dans la cuisine et l’assiette,  saluant les efforts déployés par tous les passionnés pour partager le bien-être alimentaire comme “un bien culturel”.

 

DE G à D : Marie-Laure Hustache, Jean Sales, et Jean-Pierre Stéphan

 

Autre piste soulevée : un accès plus évident aux bons produits (fromage, spécialités régionales, produits alimentaires “de luxe”) pour les ménages les plus modestes, par le lancement de “chèques bien-manger” donnant accès aux produits de terroirs à déployer avec les distributeurs par exemple…

Une appel a donc été lancé à nouveau aux acteurs et décideurs convaincus par ces principes de bon sens, hélas souvent oubliés… et magnifiquement rappelés par les autres intervenants tout au long de cette Journée de rencontres et débats organisée par Jean-Pierre Stéphan, initiateur du FIPC, avec la complicité du Club de la Table Française.

 

Jean Sales, dirigeant de la Maison Sales et adhérent agridées rappelle les messages de notre Note “Bien Manger cela s’apprend et prend du temps” (Copyright François Sejourne)

Marie-Laure Hustache, Responsable de la communication d’agridées (Copyright François Sejourne)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les mini-légumes de la Maison Sales sublimant les assiettes du déjeuner organisé par la Club de la Table Française, en présence de Catherine Dumas, Sénatrice de Paris et fondatrice du Club ; Geoffroy Boulard, Maire du 17e arrondissement et Jean-Pierre PJ Stéphan,Président fondateur du FIPC.