Intelligence artificielle dans l’agriculture et l’alimentation : tous concernés !Publié le 18 février 2019 par Marie-Cécile DAMAVE

RESUME DE L’ANALYSE : Intelligence artificielle. Deux mots qui sont de plus en plus employés, parfois à tort, pour désigner des technologies (systèmes informatiques qui reposent sur l’utilisation d’algorithmes notamment) permettant à des machines d’accomplir des tâches jusque-là réservées à des humains. Il peut s’agir par exemple de perception visuelle, reconnaissance vocale, de prise de décision, ou de traduction. L’IA mobilise de nombreux acteurs technologiques dans le monde entier, et sa puissance suscite les espoirs et les craintes les plus extrêmes, vis-à-vis des technologies ou de ceux qui les maîtrisent. La science-fiction devient réalité, et fait débat dans la société, avec les questions d’éthique et de confidentialité des données au centre des préoccupations des citoyens. Les applications en agriculture et dans l’agro-industrie sont déjà parmi nous, notamment aux stades de la production et de la distribution. Pour quels impacts ? Efficience et résilience des producteurs grâce à l’agriculture de précision, aux diagnostics précoces et aux modèles prédictifs, transformation des métiers avec une gestion différente du temps de travail. Côté distribution, un meilleur ajustement de l’offre à la demande devrait favoriser la vente directe et réduire les pertes et gaspillages alimentaires, tandis qu’une meilleure traçabilité vise à gagner la confiance des consommateurs.

Cette analyse de Marie-Cécile DAMAVE est accessible en accès adhérent agridées.

L'accès au contenu de cette page est réservé aux adhérents

Vous êtes adhérent ? Connectez-vous

Vous n'êtes pas encore adhérent ? Rejoignez-nous !