05/03/15

Florian Breton

Président et fondateur de MiiMOSA, site de financement participatif

Petit-fils de viticulteur, Florian Breton vient de lancer MiiMOSA, un site de financement participatif destiné à soutenir des projets innovants dans les campagnes.

Cet entretien est paru dans la Revue Agriculteurs de France n°214, Décembre 2014


 

Agriculteurs de France : Vous présentez MiiMOSA comme le moyen de personnaliser davantage la relation « producteurs agricoles et citoyens ». Pouvez-vous nous dire plus précisément en quoi vous innovez ?

Les Français ont pris conscience que soutenir l’agriculture, c’est soutenir une alimentation de qualité, mais aussi maintenir une économie sur un territoire. La vocation de MiiMOSA est d’organiser pour eux ce soutien et d’en démocratiser l’accès pour les porteurs de projet et les contributeurs. Contrairement aux initiatives existantes, les projets portés sur MiiMOSA proposent un large éventail de contributions possibles, allant de quelques euros à quelques milliers d’euros. Un contributeur peut s’engager dans la rénovation d’une ferme, la création d’une microbrasserie, d’un potager urbain ou le parrainage d’unevache. De plus, les projets proposés sur MiiMOSA sont décrits et illustrés (vidéos, images, biographie du porteur de projet), ils permettent de valoriser les acteurs, les filières, les terroirs et les savoir-faire, en toute transparence !

 

Agriculteurs de France : Le crowdfunding existe aussi pour les grandes cultures ou en agriculture conventionnelle aux États-Unis. Est-ce envisageable aussi pour vous ?

Les plateformes que vous évoquez adoptent un modèle différent : les projets, quelquefois risqués, appellent des investisseurs qui entrent dans le capital des porteurs de projet dans l’espoir d’obtenir à court et moyen terme un retour sur investissement. Afin de créer du lien social, de rapprocher nos concitoyens de l’agriculture et de ses acteurs (en bio ou en conventionnel), nous défendons un modèle de financement avec contreparties non numéraires, en nature. En 2013, ce modèle a séduit 95 % des Français ayant opté pour le financement participatif. Sur MiiMOSA, les contributeurs chercheront à obtenir des produits, des services ou des expériences parfois inédites. Un vrai site de « bons plans » autour de l’agriculture et de l’alimentation !

 

Agriculteurs de France : De quelle façon êtes-vous une solution complémentaire ou une réelle alternative pour des porteurs de projets en agriculture ou agroalimentaire ?

Historiquement, il existe une chaîne de financement traditionnelle : l’Europe (PAC), l’État et les banques. MiiMOSA s’inscrit assurément comme un axe complémentaire permettant au grand public d’apporter de nouvelles ressources financières, de manière « désintermédiée» et en un temps record. Bien plus qu’un financement, MiiMOSA permet aux porteurs de projet de développer leur notoriété, de fédérer une communauté de personnes autour de leur projet (clients et futurs clients).C’est pourquoi, même si certains porteurs de projet ont le privilège d’être accompagné, nous les invitons à intégrer MiiMOSA dans leur prévisionnel de financement. Enfin, pour certains acteurs ne pouvant plus être soutenus par des relais financiers traditionnels MiiMOSA apporte une solution providentielle.

 

Propos recueillis par Marie-Laure Hustache

 

@SAFThinkTank

Autres interviews :