04/03/15

François Gin

Directeur général du Groupe AGRICA

Cet entretien est paru dans la Revue Agriculteurs de France n°214, Décembre 2014.


 

Agriculteurs de France : Dans la foulée du colloque organisé en novembre 2014 sur le gaspillage alimentaire, François Gin, directeur général du Groupe AGRICA, groupe de protection sociale complémentaire dédié au monde agricole, a répondu aux questions d’Agriculteurs de France.

Lutter contre le gaspillage alimentaire est une manière d’être plus qu’un assureur pour le monde agricole. Pour quoi cet engagement ? Et surtout, comment dépasser l’effet de mode ?
François Gin : Un effet de mode ? Surtout pas ! Les enjeux autour du gaspillage alimentaire sont nombreux (qu’ils soient éthiques, économiques, sécuritaires ou environnementaux) et vont continuer de modifier en profondeur notre quotidien. Un français jette en moyenne 20 kg de nourriture par an dont 7 kg de produits non consommés, encore emballés ! 30 % de la nourriture produite dans le monde est gaspillée, tandis que certains ne mangent pas à leur faim. Il est temps de remettre en questions nos modes de vie, nos modes de production pour contribuer à un avenir plus durable. Il est temps aussi d’agir et de replacer la solidarité et l’attention aux autres au coeur des initiatives. Ce sont justement ces valeurs et cet état d’esprit que nous partageons depuis longtemps au sein du Groupe. Nous restituons depuis toujours nos résultats positifs à des actions sociales collectives et individuelles (prévention prévention, éducation à la santé, responsabilisation des individus…). Souhaitant faire évoluer ces actions sociales selon les enjeux du XXIe siècle, la lutte contre le gaspillage alimentaire, initiée au niveau de l’Union Européenne et permettant de créer un lien nouveau avec ceux qui produisent, nous a naturellement interpellés !

 

Agriculteurs de France : Un Rapport des Ministères de l’Agriculture et de l’Économie, mis en ligne le 21 novembre dernier, met en avant le rôle des innovations technologiques pour réduire le gaspillage en fin de chaîne de production. Vous avez vous-même publié récemment un Ouvrage de bonnes pratiques avec un volet « Distribution ». Pouvez-vous nous en dire plus ?

Nous avons décidé de lancer officiellement le 5 novembre dernier lors d’un colloque un vaste projet autour de la lutte contre le gaspillage, où il est aussi beaucoup question de responsabilité et de créativité. À l’issue du colloque, le livre “Gaspillage alimentaire : le temps des solutions” a été distribué aux invités et reste disponible en ligne sur notre site web. Il permet de découvrir différentes initiatives qui, dans tous les secteurs, démontrent que l’action est réellement à portée de main. Vectrices de progrès, elles prennent des formes diverses et permettent la mise en place d’une économie circulaire, y compris dans le monde de la distribution à qui un chapitre est consacré avec le sous-titre « Objectif zéro gâchis ! ». Au-delà des innovations technologiques ou des moyens de financements des projets, certes importants, je crois que ce qui prédomine reste l’humain, la force de conviction des acteurs et leur foi en de nouvelles solutions pour changer les modèles.

 

Agriculteurs de France : L’engagement d’AGRICA pour l’environnement se limite-t-il à la lutte contre le gaspillage alimentaire ?

Depuis 2006, le Groupe AGRICA est engagé dans une démarche de Responsabilité sociale d’entreprise (RSE) participative. La qualité est au coeur des exigences et des process depuis notre création et pour l’ensemble de ses activités. Investissement socialement responsable, transparence financière, dispositifs RH en faveur des salariés, développement durable… les actions RSE du groupe sont régulièrement primées.

 

Propos recueillis par Marie-Laure Hustache

Le site d’AGRICA : https://www.groupagrica.com/

@SAFThinkTank

Autres interviews :