11/08/15

Jacques Chazalet

Président du Sommet de l’Elevage

Le Sommet de l’Elevage se veut le rendez-vous européen des professionnels de l’élevage. Du 7 au 9 octobre 2015, 2 000 animaux seront présentés, 1 300 exposants et 86 000 visiteurs attendus au Parc des expositions de Clermont-Ferrand. Président depuis un an, Jacques CHAZALET, éleveur de moutons dans le Puy-de-Dôme, est fier de ce carrefour d’affaires, professionnel et syndical incontournable.

Cet entretien est paru dans la Revue Agriculteurs de France n°217, juin  2015.


 

Agriculteurs de France : Le Sommet de l’Elevage est un pivot de l’animation du Massif Central depuis 24 ans. Quelles peuvent être les incidences de la réforme territoriale sur le devenir d’un tel évènement ?

Demain la grande région réunira les actuelles régions Rhône-Alpes et Auvergne. Or, les 4 départements auvergnats représentent une SAU équivalente à celle des 8 départements de Rhône-Alpes. La prise de conscience des élus des départements d’Auvergne a porté ses fruits. Le parc des expositions de Clermont-Ferrand dans lequel se déroule le Sommet de l’Elevage et qui appartient au Conseil régional d’Auvergne et à la Communauté d’agglomération de Clermont-Ferrand a décidé d’accroître la surface d’exposition dont nous pourrons disposer dès 2016. Cela nous encourage dans notre volonté de faire du Sommet de l’Elevage, le 2ème rendez-vous mondial de l’élevage.

Agriculteurs de France : Comment est financé le Sommet de l’Elevage ?

Nous n’avons pas de subvention. Les dépenses liées à l’organisation et l’accueil des visiteurs et des éleveurs sont financées par les recettes versées par les exposants. Nous leur permettons de disposer de suffisamment d’espace pour nouer des contacts d’affaires. Le Sommet de l’Elevage est un salon professionnel et convivial qui accueille dans un bassin de production de nombreuses délégations étrangères intéressées par cette plate-forme. 35 visites d’élevages et de sites techniques sont proposées en parallèle du salon.

Agriculteurs de France : La Roumanie est cette année l’invitée d’honneur du Sommet de l’Elevage. Quelles sont les raisons de ce choix ?

La Roumanie est un des pays d’Europe Centrale qui s’est le plus développé ces dernières années et qui est très concerné par les questions relatives au maintien de l’élevage dans des terres difficiles. Le système d’élevage herbivore du Massif Central combine lui aussi aménagement du territoire et revitalisation de la production. Il permet le maintien d’une vie économique et sociale, avec l’aide d’une politique publique de soutiens. Le choix de la Roumanie a également été conforté par la présence dans ce pays d’un correspondant d’Ubifrance très performant, ce qui permet de mettre facilement en relation les acteurs potentiels de ce flux commercial.

 

Propos recueillis par Isabelle Delourme

Crédit photo : I. Delourme

@SAFThinkTank

Autres interviews :