11/02/20

Joy O’Shaughnessy

Directrice de l’Exploitation, HighQuest Partners et Directrice événementiel, Women in Agribusiness

1/ En France, de nombreuses femmes hésitent encore à prendre la parole et à se mettre en avant, en particulier dans le monde de l’agriculture et de l’agro-industrie. De votre point de vue, ce problème est-il mondial ? Quelles sont les actions de Women in Agribusiness (littéralement “Les Femmes de l’Agro-industrie”) pour y faire face?

 

Partout dans le monde, les femmes ont du mal à s’engager pleinement dans leur métier parce qu’elles se soucient des impacts pour leur image. Women in Agribusiness (WIA) les y aident en mettant en lumière les carrières et les succès de femmes qui réussissent dans notre secteur. Cela montre à nos participants qu’il existe une voie pour celles qui souhaitent être au premier plan. Nous sommes également à l’écoute d’entreprises qui s’efforcent par différents moyens de soutenir leurs équipes de femmes, afin que les pratiques qui sont efficaces soient adoptées dans d’autres lieux de travail. Nous allons nous efforcer d’aider les femmes qui connaissent le mieux leur métier pour qu’elles prennent confiance et que cela fasse d’elles les meilleures candidates à une promotion, sans tenir compte du genre.

 

 

 

2/ Le 10ème Sommet de Women In Agribusiness se tiendra à Paris les 9 et 10 mars 2020, alors que les Sommets précédents ont eu lieu aux Etats-Unis. Pourquoi avoir choisi Paris?

 

Nos événements aux Etats-Unis attirent plus de 900 personnes à chaque fois. Les participants et les entreprises partenaires avaient donc hâte que le WIA ait son Sommet en Europe pour proposer le même niveau de formation et de motivation aux Européennes de d’agro-industrie.

 

Nous avons donc choisi Paris pour notre second événement européen, pour deux raisons : la France est actuellement le premier pays qui investit dans l’AgTech, et l’un de ceux dont les échanges seront les plus impactés par le Brexit. De plus, Paris est une ville facilement accessible de la plupart des grandes métropoles.

 

 

3/ Quels seront les principaux thèmes et intervenants de cet événement?

 

Notre objectif est toujours de proposer du contenu qui sera le plus utile aux femmes qui prennent leur carrière au sérieux dans le secteur de l’agroindustrie. Nous soutenons les femmes à l’aide d’informations et de sessions pertinentes qu’elles peuvent facilement transposer dans leurs métiers et appliquer dans leurs carrières à venir. Dans cet esprit, nous avons préparé un programme qui reflète les sujets critiques de l’agriculture d’aujourd’hui. Le discours introductif de Minette Batters, première femme présidente du Syndicat National des Agriculteurs (National Farmers’ Union), portera sur les moyens pour la production agricole d’atténuer le changement climatique. Nous organiserons également des sessions sur l’agriculture numérique, les échanges agricoles après le Brexit, une discussion sur l’utilisation des produits chimiques de synthèse en agriculture, et une présentation des impacts et des opportunités du gaspillage alimentaire. Le programme complet est disponible sur ce lien : https://wia.highquestevents.com/website/4610/

 

@SAFThinkTank

Autres interviews :