23/05/17

Morgane Danielou

Vice-President Operations Emerging Ag

1/ Qu’est-ce-que Emerging Ag ?

Emerging Ag est une société internationale de conseil en communication et affaires publiques spécialisée dans trois domaines : l’agriculture, l’alimentation et la santé. Notre équipe est multiculturelle et partage une passion pour un impact positif sur les enjeux sociétaux. Nous assistons nos clients en particulier sur les enjeux de politique internationale et de développement durable, ainsi que dans leur engagement auprès des organisations multi-gouvernementales. Nous travaillons avec de nombreux syndicats professionnels internationaux, des organisations de producteurs et des sociétés privées afin de les assister dans leurs stratégies de développement durable, nous les aidons à établir des partenariats et à concevoir des campagnes de communication. Une de nos spécialité est la coordination de coalitions. Par exemple, nous avons coordonné une campagne mondiale de promotion des légumineuses à travers l’Année internationale des légumineuses et la Journée mondiale des légumineuses. Nous coordonnons également une coalition de commodités agricoles travaillant sur le renforcement des standards internationaux pour la sécurité des aliments, ainsi que la Coalition du secteur privé pour le Programme de l’ONU pour l’Environnement (Business Coalition for UNEP). Nous travaillons avec un certain nombre de secteurs : l’avoine, les produits laitiers, les semences, la restauration collective, les engrais, le coton, l’élevage et les légumineuses.

 

2/ Quelles actions conduisez-vous et comment les filières agricoles et agro-alimentaires françaises peuvent-elles s’y impliquer ?

Emerging Ag est le secrétariat de l’Agri-Food Network , un réseau (@agrifoodnet) de 14 associations internationales dans l’agro-alimentaire et du Mécanisme du secteur privé auprès du Comité des Nations Unies pour la sécurité alimentaire mondiale . Nous coordonnons la représentation de plus de 500 représentants du secteur privé et des agriculteurs auprès du comité. Dans le cadre de ce projet, nous recherchons des sociétés françaises pour s’impliquer auprès du Comité. Nous avons des groupes de travail sur les thèmes suivants : sécurité alimentaire et forêts, nutrition, l’autonomisation des femmes, transformation rurale et urbanisation, investissements agricoles responsables, partenariats, petits agriculteurs. Malheureusement, jusqu’à présent nous avons très peu de représentation française. Ces groupes sont complètement inclusifs et offrent une plateforme unique pour participer à la conception de recommandations politiques publiques internationales. Celles-ci influencent très fortement les politiques nationales, comme ont pu le prouver l’agenda pour le développement durable des Nations-Unies et plus récemment l’Accord de Paris sur le climat.

 

3/ Qu’organisez-vous pour la Journée mondiale du lait le 1er juin 2017 ?

Le groupe international de l’industrie laitière, Global Dairy Platform, nous a demandé de les assister pour organiser une campagne de communication digitale et mondiale autour de la Journée mondiale du lait, désignée par l’ONU depuis 2001. Tout le monde peut participer en « levant un verre » pour les produits laitiers le 1er juin, se prenant en photo et partageant sur les réseaux sociaux avec #WorldMilkDay. Des événements auront lieu partout dans le monde. Nous avons déjà plus de 80 célébrations enregistrées sur notre site.

Nous espérons que le secteur laitier français s’impliquera également pour cette journée importante pour ce secteur qui a vécu dernièrement tant de crises. Nous pensons que la Journée mondiale du lait propose un espace unique pour parler des bénéfices des produits laitiers pour la santé humaine et pour la vie du milliard d’individus qui sont rattachés à la production laitière sur la planète.

Rejoignez-nous sur les réseaux sociaux : @worldmilkday #WorldMilkDay et apportez votre soutien à notre Thunderclap : https://www.thunderclap.it/projects/54719-worldmilkday?locale=en

 

Propos recueillis par Marie-Cécile DAMAVE, Responsable Innovations et Marchés à saf agr’iDées

@SAFThinkTank

Autres interviews :