InVivo Quest : Focus sur l’agriculture régénératrice et la robotique agricolePublié le 8 octobre 2020 par Marie-Cécile DAMAVE

InVivo Quest est le programme d’open innovation d’InVivo, Union de coopératives agricoles. Il s’agit d’un concours destiné aux startups européennes qui proposent des solutions pour accélérer la transition agricole et relever le défi climatique. L’objectif est de structurer et fédérer un écosystème international d’innovation AgriFood pour faire émerger des champions mondiaux. Sa 4e édition est lancée pour la période 2020-2021. La plateforme dédiée permet de recueillir les candidatures de cette édition qui se concentrera sur l’Europe élargie. De septembre 2020 à février 2021, le Quest Tour est organisé en sept sessions, chacune étant dédiée à une zone géographique européenne.

La seconde session était consacrée aux pays d’Europe Centrale. Deux conférences en format webinaire, que notre think tank a eu le plaisir d’animer, se sont tenues dans ce cadre mardi 6 et mercredi 7 octobre 2020. La première a permis aux représentants d’InVivo, de Baertschi & Kuhle (Suisse) et de Gut & Boesel (Allemagne) de définir le périmètre, les outils et les objectifs de l’agriculture régénératrice. Au cœur de ce concept, la santé des sols, qui permet de produire des aliments sains qui eux-mêmes vont contribuer à la bonne santé des humains qui les consomment. Agriculture régénératrice, de conservation, agroforesterie, agroécologie… peu importe le terme utilisé, l’essentiel est finalement dans les objectifs de bonnes pratiques environnementales pour une agriculture productive, apportant des réponses face au changement climatique (stockage de carbone dans les sols et les couverts végétaux, réduction des émissions de gaz à effet de serre…), maximisant le fonctionnement des écosystèmes et de la photosynthèse, cultivant la biodiversité (des plantes cultivées, intégrant les animaux d’élevage pour une valorisation cyclique entre productions animales et végétales) et réduisant les intrants issus de la chimie de synthèse.

 

La seconde conférence a réuni trois intervenants autour du thème de la robotique agricole, représentant l’Agro Innovation Lab de la coopérative RWA (Autriche), la startup Odd.Bot (Pays-Bas) et la société Vitirover (France). L’Europe est le continent le plus avancé en matière de robotique agricole, avec le désherbage comme application numéro un, qu’il soit mécanique, électrique ou en pulvérisation de précision, sélectif ou en inter-rang, avec des modèles d’affaires reposant sur la vente des robots eux-mêmes ou des services rendus par les robots en prestation. Les robots d’Odd.Bot et de Vitirover font tous deux du désherbage mécanique en prestations de service, sont autonomes en électricité et légers pour éviter la compaction des sols. Ils se distinguent par différents aspects : les premiers sont sélectifs grâce à l’intelligence artificielle qui différencie les plantes cultivées des adventices et sont destinés aux cultures légumières bio (carottes, oignons), tandis que les seconds ne sont pas sélectifs mais tondeurs, fonctionnent en « troupeaux » dans les vignes ou le long des voies ferrées. Ils se positionnent en alternative aux herbicides chimiques et/ou à une main d’œuvre nombreuse et difficile à trouver.

 

Retrouvez les replays de ces deux conférences ici : https://invivoquest.angage.events/