Un jour, une idée “Champagne : l’expérience d’une filière écoresponsable et engagée”Publié le 7 octobre 2017 par agriDées

« En Champagne, la culture de la vigne et l’élaboration des vins entretiennent avec la nature des rapports étroits, anciens et durables. Engagés de longue date en faveur de la préservation de l’environnement, vignerons et maisons entendent également, par leurs actions, transmettre aux générations futures ce terroir unique et exceptionnel.

 

Le Comité Champagne a mis en place un système original de management environnemental sur l’intégralité de l’aire d’appellation. Trois plans d’action complémentaires sont mis en oeuvre pour réduire l’empreinte écologique globale de la filière : un plan eau, un plan biodiversité et un plan carbone. L’objectif est de mettre en mouvement l’ensemble des opérateurs dans un cercle vertueux d’amélioration continue de leurs pratiques. 

 

 

 

Des indicateurs collectifs, élaborés à l’échelle de la Champagne, permettent une mesure objective des progrès, d’ores et déjà significatifs dans bien des domaines :

  • Les produits de protection de la vigne et les fertilisants ont été réduits de 50 % en 15 ans ;
  • Près de 50 % des produits appliqués en Champagne sont autorisés en agriculture biologique ;
  • La Champagne est la première région française pour le développement de la technique biologique de confusion sexuelle (près de la moitié des surfaces) ;
  • Près de 100 % des contours du vignoble (tournières, talus…) sont enherbés ou végétalisés ; les surfaces de vignes enherbées ont triplé durant les 10 dernières années ;
  • 90 % des déchets et 100 % des sous-produits font l’objet d’un tri sélectif puis d’une valorisation matière ou énergie ;
  • 100% des effluents vinicoles sont traités ;
  • L’empreinte carbone de chaque bouteille commercialisée a été réduite de 15 % entre 2003 et 2013.

 

Enfin, l’interprofession du Champagne a lancé en 2014 la certification Viticulture Durable en Champagne qui s’appuie sur un référentiel technique propre à l’appellation, à un niveau d’exigence permettant simultanément l’obtention de la certification Haute Valeur Environnementale.

 

Au-delà des bénéfices pour le climat et l’environnement, la filière Champagne compte maintenir son effort de recherche et développement et poursuivre les mutations engagées afin de répondre aux attentes de ses consommateurs du monde entier, sensibles à sa responsabilité environnementale. »

 

 

Jean-Marie BARILLERE et Maxime TOUBART, Présidents du Comité Champagne

 

 

Contribution extraite du livre collectif “150 idées pour la réussite de nos agricultures“, édité par saf agr’iDées en juin 2017, dans la thématique : “Filières”, page 105. Les auteurs sont seuls responsables du contenu de leur contribution.