Un jour, une idée “Pour cultiver mieux, faut-il vouloir cultiver… ailleurs ?”Publié le 30 novembre 2017 par agriDées

« Ladaptation est la clé de la survie, et la survie est la principale règle guidant le comportement général de l’Homme. Aussi, l’inéluctable disparition de nos ressources, soudainement plus brutale qu’imaginée auparavant, nous encourage aujourd’hui à conquérir l’inconnu. La colonisation de l’espace n’est plus uniquement un sujet réservé à la science-fiction. Des entrepreneurs plus ou moins cupides mais aussi des scientifiques se sont emparés de ce projet d’habitation humaine en dehors de la Terre. Toutefois, un tel projet n’est faisable que s’il garantit la suffisance alimentaire à ses participants. Comment cultiver ailleurs que sur notre planète ? Voilà donc une question à laquelle il faudra répondre avant que les premiers colons de l’espace n’érigent leur cité extraterrestre.

 

C’est ainsi que la très sérieuse revue scientifique PLoSOne a publié un article dans lequel les auteurs étudient le pouvoir fertilisant de sols lunaires et martiens (Wamelink et al., 2014). Leurs résultats sont surprenants : ils révèlent qu’en théorie ces sols contiennent suffisamment d’éléments nutritifs pour y permettre la croissance de plusieurs cultures. Cependant, l’expérience fut conduite en conditions contrôlées et la possibilité de la transposer en terres inconnues demeure nébuleuse. Dans un avenir proche, d’autres travaux de recherche tenteront d’apporter des éléments de réponses aux nombreuses questions encore en suspens. Comment irriguer des cultures sur une planète sans eau, cultiver en absence de CO2, et faire croître des plantes en gravité modifiée… ?

 

Les tracteurs à énergie kryptonitique ne sont pas pour demain mais, de part et d’autre de la Terre, des chercheurs s’activent déjà à identifier les techniques culturales qui permettront à l’Homme de l’abandonner.

 

Soyons en certains : cela permettra de comprendre comment mieux cultiver chez nous, en ville, dans les déserts, et dans des milieux difficiles… »

 

David HOUBEN, Enseignant-chercheur, UniLaSalle

 

Contribution extraite du livre collectif “150 idées pour la réussite de nos agricultures“, édité par saf agr’iDées en juin 2017, dans la thématique : “Produire mieux, produire plus”, page 147. L’auteur est seul responsable du contenu de sa contribution.

 

Et les légumineuses ?“, Alicia AYERDI GOTOR, Olivier SCHEURER, Christine LECLERQ, Elisa MARRACCINI, Enseignants, UniLaSalle

L’autonomie alimentaire en élevage laitier : le défi à relever sur les prochaines décennies“, Guillaume BERNARD, Agriculteur boursier Nuffield France 2015, Conseiller sur la démarche « Production Laitière Durable » auprès des producteurs laitiers SAVENCIA

Agriculteurs et éleveurs à la recherche d’une nouvelle autonomie, Francis CAPELLE, Céréalier et éleveur, Administrateur de saf agr’iDées, Ingénieur agronome, Expert agricole et foncier

Vers une agriculture plus adaptée aux réalités du marché et plus forte dans la filière agro-alimentaire“, Charles DE COURSON, Député de la Marne, Rapporteur sur le budget agricole

Mettre en oeuvre une action de valorisation de l’agriculture intermédiaire“, Claude DOMENGET, Expert foncier et agricole, Gérant SCP OPTIMES

Place à l’agriculture de conservation“, Yann FICHET, Ancien Directeur des affaires institutionnelles et industrielles, Monsanto

Des agriculteurs mieux formés pour répondre aux enjeux de demain“, Laure FIGEUREU-BIDAUD, Agricultrice, Nuffield 2016

L’agro-écologie et les filières agricoles : construire en commun le regard systémique”, Christine LECLERCQ, Enseignant-chercheur, UniLaSalle, et Bernard DE FRANSSU, Directeur du Développement Durable, UniLaSalle

Renforcer le COV pour dynamiser la création variétale“, Delphine GUEY, ancienne Responsable des affaires publiques et presse, GNIS