Un jour, une idée “Encourageons le crowdfunding en agriculture !”Publié le 14 septembre 2017 par agriDées

« Depuis la crise des subprimes, nous voyons croître de manière exponentielle une nouvelle forme d’organisation : l’économie collaborative. Alors que le 20ème siècle était celui de l’accès à la propriété, cette économie du partage incarne un changement de paradigme, porteur de sens et plus durable dans un monde profondément marqué par l’économie de marché.

 

C’est dans ce contexte qu’est né le financement participatif (ou crowdfunding), permettant d’impliquer directement le grand public dans le financement de projets, à travers des plateformes internet s’appuyant sur les NTIC et a puissance des réseaux. Ce mode de financement est bien-sûr à distinguer du financement communautaire des actions de charité apparu au 18ème siècle. Le crowdfunding répond ainsi à deux problématiques : celle des citoyens désireux de donner, prêter ou investir dans l’économie réelle et celle des porteurs de projet pour qui l’accès au financement s’avère être une épreuve de plus en plus complexe.

 

En France, alors que le crowdfunding collectait 8 millions d’euros par an entre 2008 et 2011 et qu’il collectera près de 300 millions d’euros en 2016, moins de 1% des projets proposés au grand public appartiennent à l’agriculture, qui n’a jamais réellement pris le virage du crowdfunding.

 

En seulement 2 ans, MiiMOSA a déjà accompagné 600 porteurs de projet (un record pour un lancement). Pour un individu souhaitant s’installer, agrandir ou diversifier son exploitation, les vertus de ce financement sont nombreuses et vont bien au-delà de l’aspect financier : communication, notoriété et développement commercial au contact d’une communauté de personnes engagées.

 

Financer le renouveau de notre agriculture et de notre alimentation, des emplois non délocalisables, voilà le défi proposé au grand public à travers le crowdfunding. Pour que ce virage soit pris par la profession, il est désormais indispensable que les OPA s’approprient ces nouveaux outils permettant de pleinement défendre les intérêts du secteur et aux agriculteurs de considérer le crowdfunding comme un levier de financement crédible.

 

Assumons notre désir de faire autrement, les enjeux sont importants.  »

 

Florian BRETON, Fondateur de MiiMOSA

 

 

Contribution extraite du livre collectif “150 idées pour la réussite de nos agricultures“, édité par saf agr’iDées en juin 2017, dans la thématique : “Nouvelles technologies”, page 84. L’auteur est seul responsable du contenu de sa contribution.

 

  • L’ubérisation de l’agriculture“, Martial D’ANSELME, Marie COLLAS, Solène DE COLNET, Martin LEMAIRE, Albéric THIROUIN, Xavier DE VERGNETTE, Etudiants à l’IHEDREA en partenariat avec l’IAE de Caen