Un jour, une idée “L’accès aux données pour la recherche et l’innovation en agriculture. Position des Instituts Techniques Agricoles”Publié le 19 décembre 2017 par agriDées

« L’explosion des big data agricoles et leur captation par différents acteurs bousculent le monde agricole. Les Instituts Techniques Agricoles émettent dix recommandations pour armer nos organismes de recherche et développement afin de mieux faire profiter les agriculteurs des innovations à venir tout en leur assurant la maîtrise de leurs données à partir de 3 axes-clés :

 

  • « Innover » : collaboration et technicité. Pour développer l’innovation et la diffuser rapidement, tous les acteurs agricoles doivent être impliqués dès les premières idées d’applications. Ils doivent pouvoir tester les nouveautés en amont, et durant leur élaboration. Cette démarche d’Open Innovation peut s’appuyer sur les réseaux d’agriculteurs et les fermes expérimentales connectées, sur des collaborations enrichies avec de nouveaux acteurs, des ateliers de créativité,… Les compétences en science des données, ainsi qu’en modélisation et systèmes d’information sont à développer.

 

  • « Fluidifier » : des données accessibles et partagées. Au-delà de l’inventaire des données collectées par les différents acteurs, nous devons faciliter les échanges de ces données en améliorant l’interopérabilité entre les différents systèmes. La normalisation des flux et la généralisation des API (Interface de programmation applicative) comme celles proposées dans API-AGRO permettent la construction de services plus intégrées. Dans certains cas, la
    mutualisation de systèmes d’information peut aussi permettre d’améliorer les services.

 

  • « Rassurer » : une utilisation transparente et respectueuse. Au-delà de ces  recommandations techniques, la clarté sur les questions de propriété des données et de transparence sur leurs usages sont indispensables, par exemple au travers d’une charte sur l’accès et la valorisation des données. Les Instituts Techniques Agricoles proposent de mettre en place des outils sollicitant le consentement des agriculteurs pour assurer la maîtrise de leurs données.

 

Une illustration à travers deux scénarios divergents permet de préciser l’impact attendu de ces recommandations pour l’agriculteur de demain. »

 

 

 

François BRUN, Mehdi SINE, Sylvain GALLOT, Animateurs du Réseau Numérique et Agriculture de l’ACTA

 

 

 

Contribution extraite du livre collectif “150 idées pour la réussite de nos agricultures“, édité par saf agr’iDées en juin 2017, dans la thématique : “Recherche et innovation”, page 165. Les auteurs sont seuls responsables du contenu de leur contribution.

 

 

Penser l’innovation organisationnelle en agriculture“, Zam-Zam ABDIRAHMAN et Loïc SAUVEE, Enseignants-chercheurs, UniLaSalle

Promouvoir et aider spécifiquement la recherche associant des compétences publiques et privées”, Damien BONDUELLE, Chef d’entreprise de travaux agricoles, Président de saf agr’iDées