Un jour, une idée “Levons les blocages administratifs et normatifs pour faire réussir nos agricultures”Publié le 9 novembre 2017 par agriDées

« L’agriculture est un élément clé dans l’économie des territoires ruraux et participe ainsi à la vie de nos campagnes. L’investissement agricole permet de faire vivre les entreprises locales de machinisme ou de maçonnerie, les artisans et commerçants locaux. L’agriculture assure ainsi le maintien de familles dans nos territoires ruraux qui contribuent elles-mêmes au maintien des écoles, des services publics, etc…

 

Dans le même temps, jamais la demande d’une agriculture nourricière de qualité n’a été aussi forte. Ainsi, l’enjeu de la réussite de notre agriculture est ainsi double : maintenir l’économie de nos territoires ruraux et nourrir l’humanité. Et pourtant, nos filières agricoles sont en difficultés chroniques et pour certaines menacées tout simplement parce que les exploitations françaises sont contraintes à plus de normes, de réglementations et de charges (environnementales, sanitaires, sociales, fiscales) que celles des autres pays européens.

 

L’empilement de normes contradictoires avec des contrôles administratifs lourds et la création de nouvelles taxes, ont pour conséquences directes de créer un flou artistique et de bloquer ainsi toutes évolutions et perspectives d’avenir.

 

Les investissements sont bloqués, l’installation de jeunes est difficile, l’autonomie alimentaire du cheptel français n’est pas assurée, des systèmes de production et des méthodes traditionnelles sont remis en cause comme des fromages typiques au lait cru, etc. In fine, c’est toute l’économie locale et l’emploi qui sont compromis. Notre agriculture de qualité, avec un savoir-faire indéniable, vaut mieux que cela. Pour pallier à ces difficultés, une réflexion sur l’allègement des contraintes administratives, réglementaires et fiscales doit très rapidement être lancée. Simplifions les procédures administratives et allégeons les normes pour que nos agricultures réussissent. »

 

Pierre MOREL A L’HUISSIER, Député de la Lozère

 

Contribution extraite du livre collectif “150 idées pour la réussite de nos agricultures“, édité par saf agr’iDées en juin 2017, dans la thématique : “Politiques agricoles”, page 132. L’auteur est seul responsable du contenu de sa contribution.

 

Compétitivité et protection des producteurs“, Jean ARTHUIS, Député européen, Ministre de l’Economie de 1995 à 1997

Renforcer le rôle des agriculteurs au sein des filières et des interprofessions“, Philippe BOURGEOIS, Consultant

Retrouver l’élan“, Dominique BUSSEREAU, Ancien Ministre, Député et Président du département de la Charente-Maritime, Président de l’Assemblée des Départements de France

Pour une « exception agricole »“, François COLLART-DUTILLEUL, Professeur émérite, Membre correspondant de l’Académie d’agriculture de France

Défendre le modèle des fermes plutôt que celui des firmes“, Jérémy DECERLE, Président de Jeunes Agriculteurs

L’avenir de notre agriculture sera français ou ne sera pas !“, Edouard FERRAND, Député au Parlement européen, Membre de la Commission Agriculture et développement rural

Pour un nouveau pacte agricole avec la Nation“, Philippe GOSSELIN, Député de la Manche

Renverser le retard de l’agro-alimentaire français sur les marchés les plus dynamiques”, François GUILLON, Enseignant-chercheur, UniLaSalle

Développer les agricultures des pays pauvres“, Etienne HAINZELIN, Conseiller du Président, CIRAD

Demain, un droit rural de l’environnement“, Carole HERNANDEZ-ZAKINE, Docteur en Droit, Manager, AgroSolutions (In Vivo)

Généraliser les études d’impact en matière de normes environnementales“, Laurent KLEIN, Chef d’entreprise agricole, Président de saf agr’iDées de 2009 à 2016

Adapter les règles qui s’imposent aux agriculteurs aux défis de notre temps“, Gérard LARCHER, Président du Sénat

Accroître la résilience des filières biologiques“, Yves LE MORVAN, Responsable Filières et produits, saf agr’iDées

Compétitivité et outils de résilience“, Pierre LE ROY, Auteur, Ancien élève de l’ENA

Pour un marché physique à terme des produits carnés“, Maurice LEBOEUF, Responsable, Marchés Physiques à Terme pour le bétail et la viande

Sécuriser les échanges“, Gérard MATHERON, PDG du CIRAD de 2006 à 2013, Administrateur de saf agr’iDées