Un jour, une idée “La méthanisation sur les exploitations : un atout pour l’agriculture”Publié le 16 août 2017 par agriDées

« Le principe de l’économie circulaire est applicable à la méthanisation : recycler des ressources organiques disponibles pour créer de la valeur économique, environnementale et sociétale. Répondre aux défis énergétiques et environnementaux du 21ème siècle tout en renforçant l’activité agricole, voilà une de nos ambitions à travers le développement de la méthanisation.

 

La méthanisation est un levier pour augmenter la rentabilité des exploitations agricoles. L’agriculteur diversifie ses revenus en revendant sur le réseau l’énergie produite à partir des coproduits de son activité. La méthanisation permet également de réduire les charges de l’exploitation agricole. Sur les achats d’engrais azotés, un agriculteur peut économiser jusqu’à 50 % grâce à une substitution des engrais minéraux par l’épandage du digestat.

 

Les avantages environnementaux sont incontestables : l’énergie produite (de 0.1 à 0.5 MWe pour les projets de méthanisation agricole) est 100 % renouvelable et peut être consommée directement sur l’exploitation en substitution d’autres sources d’énergies moins durables.

 

La méthanisation joue aussi un rôle sociétal, en remettant l’agriculteur au coeur du territoire. Il valorise les déchets verts générés localement pour produire de l’énergie directement injectée dans les réseaux locaux. L’agriculteur se positionne comme un acteur majeur de la transition énergétique des territoires ruraux. Quelle que soit la dimension du projet, les différentes phases de développement et le financement durent en moyenne 3 à 5 ans et requièrent des expertises techniques, un budget et une gestion de projet complexe. Les agriculteurs peuvent se faire accompagner dans toutes les étapes de leur projet par des sociétés spécialisées comme Cap Vert Energie, dans une logique de co-investissement.

 

Aujourd’hui, la préservation de l’agriculture dépend entre autres de sa capacité à innover pour répondre aux enjeux, énergétiques et environnementaux de demain, tout en préservant la compétitivité de son coeur de métier : nourrir les populations.  La méthanisation agricole est sans conteste un des leviers pour y arriver. L’agriculture doit s’engager dans cette voie. »

 

Christophe CAILLE,  Pierre de FROIDEFOND , Hervé LUCAS , Associés Fondateurs de Cap Vert Energie

 

 

Contribution extraite du livre collectif “150 idées pour la réussite de nos agricultures“, édité par saf agr’iDées en juin 2017, dans la thématique : “Bioéconomie”, page 55. Les auteurs sont seuls responsable du contenu de leur contribution.