Un jour, une idée “Plus de transparence”Publié le 14 octobre 2017 par agriDées

« Les filières agricoles sont dominées par l’aval et en particulier la grande distribution.

 

Les relations commerciales entre la grande distribution et ses fournisseurs de produits agricoles et agro-alimentaires sont opaques et très majoritairement de gré à gré. Dans des relations de gré à gré, le rapport de force est prédominant. Dans le même temps, les marchés en amont de la grande distribution sont la plupart transparents. Ils peuvent être suivis souvent quotidiennement dans les mercuriales. La grande distribution ne s’en prive pas d’ailleurs.

 

Dans ce contexte il serait intéressant qu’à titre expérimental, dans un premier temps, les échanges d’une des productions agricoles passent par un marché transparent et obligatoire, où tous les acteurs sont enregistrés et les prix sont connus de tous. L’expérience pourrait avoir lieu avec un fruit ou un légume. Ceci permettrait de rééquilibrer le rapport de force sur le marché opaque grande  distribution-fournisseurs de produits agricoles et agro-alimentaires. Cela donnerait aussi un signal prix très intéressant pour l’amont pour son pilotage.  »

 

 

Olivier VAN INGELGEM, Cadre dirigeant d’un syndicat professionnel

 

Contribution extraite du livre collectif “150 idées pour la réussite de nos agricultures“, édité par saf agr’iDées en juin 2017, dans la thématique : “Filières”, page 111. L’auteur est seul responsable du contenu de sa contribution.