Un jour, une idée “Renforcer le dialogue international pour la circulation des semences”Publié le 4 décembre 2017 par agriDées

« La sécurité alimentaire est un facteur capital de stabilité politique et de croissance économique des pays en développement. A la base de la chaîne alimentaire se trouve la semence. Fruit d’un travail minutieux de sélection des semenciers et associée au savoir-faire de l’agriculteur, elle contient la génétique qui déterminera l’abondance et la qualité de la récolte future. Afin d’assurer la stabilité de leurs productions alimentaires, les Etats doivent s’intéresser de près à cet élément initial, tant à sa qualité physiologique et phytosanitaire, qu’à l’adéquation entre l’offre variétale et les conditions locales.

 

Plusieurs organisations internationales oeuvrent pour assurer une qualité constante des semences à travers le monde. C’est notamment le cas de l’ISTA (l’association internationale pour les tests de semences), de la FAO (organisation mondiale de l’alimentation), de l’OCDE et de l’UPOV (Union pour la Protection des Obtentions Végétales). Ce dernier a conçu un système de propriété intellectuelle original qui, tout en protégeant l’innovation, permet la disponibilité immédiate des nouvelles variétés à l’ensemble des sélectionneurs, encourageant ainsi la création variétale. L’objectif de ces organisations internationales est de concilier les réglementations nationales afin d’atténuer les barrières commerciales pour permettre aux agriculteurs d’accéder à l’innovation variétale à travers une semence de qualité. Conscientes de leur rôle dans le défi alimentaire du 21ème siècle, les entreprises semencières dialoguent, à travers leurs associations, avec les autorités réglementaires nationales et internationales oeuvrant ainsi à la mise en place d’une réglementation capable d’assurer le mouvement des semences à travers les différentes régions du monde. Elles considèrent que l’engagement des Etats, notamment celui des pays en développement, tant sur le plan des moyens financiers que de la formation des experts et de leur participation auprès des organisations internationales, doit être une priorité absolue afin que tous les maillons, tant privés que publics, collaborent pour rendre accessible une semence de qualité à tous les agriculteurs.»

 

Hélène GUILLOT, en charge des dossiers agricoles internationaux à la fédération internationale des semences (ISF)

 

 

Contribution extraite du livre collectif “150 idées pour la réussite de nos agricultures“, édité par saf agr’iDées en juin 2017, dans la thématique : “Produire mieux, produire plus”, page 149. L’auteur est seul responsable du contenu de sa contribution.

 

Et les légumineuses ?“, Alicia AYERDI GOTOR, Olivier SCHEURER, Christine LECLERQ, Elisa MARRACCINI, Enseignants, UniLaSalle

L’autonomie alimentaire en élevage laitier : le défi à relever sur les prochaines décennies“, Guillaume BERNARD, Agriculteur boursier Nuffield France 2015, Conseiller sur la démarche « Production Laitière Durable » auprès des producteurs laitiers SAVENCIA

Agriculteurs et éleveurs à la recherche d’une nouvelle autonomie, Francis CAPELLE, Céréalier et éleveur, Administrateur de saf agr’iDées, Ingénieur agronome, Expert agricole et foncier

Vers une agriculture plus adaptée aux réalités du marché et plus forte dans la filière agro-alimentaire“, Charles DE COURSON, Député de la Marne, Rapporteur sur le budget agricole

Mettre en oeuvre une action de valorisation de l’agriculture intermédiaire“, Claude DOMENGET, Expert foncier et agricole, Gérant SCP OPTIMES

Place à l’agriculture de conservation“, Yann FICHET, Ancien Directeur des affaires institutionnelles et industrielles, Monsanto

Des agriculteurs mieux formés pour répondre aux enjeux de demain“, Laure FIGEUREU-BIDAUD, Agricultrice, Nuffield 2016

L’agro-écologie et les filières agricoles : construire en commun le regard systémique”, Christine LECLERCQ, Enseignant-chercheur, UniLaSalle, et Bernard DE FRANSSU, Directeur du Développement Durable, UniLaSalle

Renforcer le COV pour dynamiser la création variétale“, Delphine GUEY, ancienne Responsable des affaires publiques et presse, GNIS

Pour cultiver mieux, faut-il vouloir cultiver… ailleurs ?“, David HOUBEN, Enseignant-chercheur, UniLaSalle

Développer l’initiative agricole de produits techniques par les agriculteurs”, Mehdi JABER, Agrilab manager et Digital innovation manager, UniLaSalle