Un jour, une idée “La restauration collective, levier économique de l’agriculture française !”Publié le 13 octobre 2017 par agriDées

« Cette phrase, ce n’est pas moi qui la lance ainsi, c’est Bruno Le Maire alors Ministre de l’agriculture qui me l’explique en 2010… Depuis, j’ai intégré son propos, je l’ai assimilé, compris et transmis. La restauration collective, qui sert 4 milliards de repas par an, peut devenir un fond de roulement pour l’agriculteur, un formidable outil de déploiement pour son activité. Si l’agriculteur est connecté aux acteurs locaux de la restauration collective, et s’il est bien implanté dans son territoire, il peut par exemple organiser des calendriers de production à des prix stables.

 

Pour développer une agriculture locale et rentable, accompagner une structure agricole en reconversion, encourager une alimentation de qualité et porteuse de sens, il existe donc un levier : la restauration collective ! Acteur de la chaîne d’approvisionnement, notre agriculteur peut améliorer sa communication et toucher un public attentif et varié : des enfants, des personnes âgées, les citoyens de la commune qui fréquentent les établissements de  restauration collective au quotidien. Avec les cuisiniers, il devient un passeur de terroirs et de bons produits.

 

Le repas collectif devient grâce à lui éducatif, encore plus social, solidaire, local, et de saison ! Il est donc grand temps d’explorer plus encore le potentiel de ce secteur : avis aux producteurs… »

 

Laurent TERRASSON, Directeur de la publication de « L’autre cuisine »

 

Contribution extraite du livre collectif “150 idées pour la réussite de nos agricultures“, édité par saf agr’iDées en juin 2017, dans la thématique : “Filières”, page 110. L’auteur est seul responsable du contenu de sa contribution.