Un jour, une idée “Sécuriser les échanges”Publié le 8 novembre 2017 par agriDées

« L’indépendance alimentaire en tout lieu et en tout temps est un leurre ! Même dans des scénarios très optimistes en termes d’augmentation des productions vivrières, plusieurs grandes régions du monde resteront déficitaires pour leur alimentation. La production alimentaire s’inscrit dans des échanges désormais globaux. Afin de ne pas placer les pays dépendants des marchés internationaux et régionaux pour leur alimentation dans des situations de pénurie, il faudra sécuriser les échanges !

 

Pour prévenir la trop grande volatilité des prix agricoles et ses effets contraires, il faut investir dans les agricultures du sud pour que ces pays soient moins dépendants de leurs importations et donc moins sensibles aux variations soudaines des cours. Il faut également investir dans les agricultures productives du monde afin d’augmenter l’offre globale des produits agricoles qui devrait accompagner la très prévisible augmentation de la demande. Les incidents climatiques dans de grandes zones de production, du fait des changements environnementaux globaux, seront sans doute plus fréquents tandis que la consommation alimentaire augmentera.

 

Aussi faut-il, malgré la grande méfiance exprimée par de nombreux acteurs faisant totalement confiance aux marchés et à leur rôle stabilisateur, organiser au niveau mondial une transparence de l’information sur les disponibilités et une mise en oeuvre de stocks : virtuel, à travers un système d’information sur les réserves publiques et privées et une capacité à les mobiliser, et réels à un niveau modeste, mais permettant de faire face aux situations d’urgence, ces stocks permettraient d’intervenir en cas de besoin de modération des marchés mondiaux.

 

Les réunions du G20 offrent une opportunité pour agir ensemble et mettre en place au niveau mondial de tels outils de prévention et d’urgence. Souhaitons que, conscients de l’importance de la solidarité planétaire en matière alimentaire, les membres de ce groupe sortent des postures idéologiques et trouvent les moyens d’agir.»

 

Gérard MATHERON, PDG du CIRAD de 2006 à 2013, Administrateur de saf agr’iDées

 

Contribution extraite du livre collectif “150 idées pour la réussite de nos agricultures“, édité par saf agr’iDées en juin 2017, dans la thématique : “Politiques agricoles”, page 131. L’auteur est seul responsable du contenu de sa contribution.

 

Compétitivité et protection des producteurs“, Jean ARTHUIS, Député européen, Ministre de l’Economie de 1995 à 1997

Renforcer le rôle des agriculteurs au sein des filières et des interprofessions“, Philippe BOURGEOIS, Consultant

Retrouver l’élan“, Dominique BUSSEREAU, Ancien Ministre, Député et Président du département de la Charente-Maritime, Président de l’Assemblée des Départements de France

Pour une « exception agricole »“, François COLLART-DUTILLEUL, Professeur émérite, Membre correspondant de l’Académie d’agriculture de France

Défendre le modèle des fermes plutôt que celui des firmes“, Jérémy DECERLE, Président de Jeunes Agriculteurs

L’avenir de notre agriculture sera français ou ne sera pas !“, Edouard FERRAND, Député au Parlement européen, Membre de la Commission Agriculture et développement rural

Pour un nouveau pacte agricole avec la Nation“, Philippe GOSSELIN, Député de la Manche

Renverser le retard de l’agro-alimentaire français sur les marchés les plus dynamiques”, François GUILLON, Enseignant-chercheur, UniLaSalle

Développer les agricultures des pays pauvres“, Etienne HAINZELIN, Conseiller du Président, CIRAD

Demain, un droit rural de l’environnement“, Carole HERNANDEZ-ZAKINE, Docteur en Droit, Manager, AgroSolutions (In Vivo)

Généraliser les études d’impact en matière de normes environnementales“, Laurent KLEIN, Chef d’entreprise agricole, Président de saf agr’iDées de 2009 à 2016

Adapter les règles qui s’imposent aux agriculteurs aux défis de notre temps“, Gérard LARCHER, Président du Sénat

Accroître la résilience des filières biologiques“, Yves LE MORVAN, Responsable Filières et produits, saf agr’iDées

Compétitivité et outils de résilience“, Pierre LE ROY, Auteur, Ancien élève de l’ENA

Pour un marché physique à terme des produits carnés“, Maurice LEBOEUF, Responsable, Marchés Physiques à Terme pour le bétail et la viande