un jour, une idée “Vers un plan Marshall pour l’agriculture française ?”Publié le 10 novembre 2017 par agriDées

« Les agriculteurs français en ont fait la dure expérience durant la moisson 2016 : le climat est la principale variable extérieure qui a la capacité d’impacter à la fois le volume et la valeur de la production par son influence sur les marchés mondiaux. Dans plusieurs zones du monde pourtant, l’impact du climat est depuis longtemps une préoccupation constante des populations et de leur gouvernement. Un peuple qui a faim est un peuple instable et prompt à fuir et migrer vers des terres plus fertiles. De nombreux plans de relance ou d’investissement dans l’agriculture ont vu le jour en Egypte, au Maroc, en Inde, une façon pertinente de fixer les peuples en s’attaquant aux racines du mal. Alors pourquoi ne sommes-nous pas capables également en France d’engager un vaste programme de développement et d’investissement. Nous sommes fiers de notre ruralité, de nos paysages façonnés par les hommes, de notre gastronomie, de la qualité et de la diversité des produits mais incapables d’encourager nos agriculteurs à « produire plus et produire mieux ». Le desserrement de l’étau règlementaire serait l’une des premières mesures phare d’un plan de relance de l’agriculture française, une révision et mise en cohérence de tout le millefeuille réglementaire.

 

Deuxième mesure à prendre : donner la pleine capacité aux agriculteurs d’anticiper les aléas climatiques et économiques, avec des instruments pluriels alliant soutiens européens, l’épargne de précaution, et systèmes assurantiels. Face aux éléments non maitrisables, les agriculteurs doivent retrouver la visibilité nécessaire pour avoir confiance en l’avenir. Enfin, redonner au secteur agricole les moyens nécessaires pour investir dans l’innovation de demain,  moderniser, développer de nouveaux modèles économiques.

 

Des défis majeurs à relever pour remettre l’agriculture aux premiers rangs des fleurons de l’économie française. »

 

Benoit PIETREMENT , Agriculteur dans la Marne 

 

 

Contribution extraite du livre collectif “150 idées pour la réussite de nos agricultures“, édité par saf agr’iDées en juin 2017, dans la thématique : “Politiques agricoles”, page 133. L’auteur est seul responsable du contenu de sa contribution.

 

Compétitivité et protection des producteurs“, Jean ARTHUIS, Député européen, Ministre de l’Economie de 1995 à 1997

Renforcer le rôle des agriculteurs au sein des filières et des interprofessions“, Philippe BOURGEOIS, Consultant

Retrouver l’élan“, Dominique BUSSEREAU, Ancien Ministre, Député et Président du département de la Charente-Maritime, Président de l’Assemblée des Départements de France

Pour une « exception agricole »“, François COLLART-DUTILLEUL, Professeur émérite, Membre correspondant de l’Académie d’agriculture de France

Défendre le modèle des fermes plutôt que celui des firmes“, Jérémy DECERLE, Président de Jeunes Agriculteurs

L’avenir de notre agriculture sera français ou ne sera pas !“, Edouard FERRAND, Député au Parlement européen, Membre de la Commission Agriculture et développement rural

Pour un nouveau pacte agricole avec la Nation“, Philippe GOSSELIN, Député de la Manche

Renverser le retard de l’agro-alimentaire français sur les marchés les plus dynamiques”, François GUILLON, Enseignant-chercheur, UniLaSalle

Développer les agricultures des pays pauvres“, Etienne HAINZELIN, Conseiller du Président, CIRAD

Demain, un droit rural de l’environnement“, Carole HERNANDEZ-ZAKINE, Docteur en Droit, Manager, AgroSolutions (In Vivo)

Généraliser les études d’impact en matière de normes environnementales“, Laurent KLEIN, Chef d’entreprise agricole, Président de saf agr’iDées de 2009 à 2016

Adapter les règles qui s’imposent aux agriculteurs aux défis de notre temps“, Gérard LARCHER, Président du Sénat

Accroître la résilience des filières biologiques“, Yves LE MORVAN, Responsable Filières et produits, saf agr’iDées

Compétitivité et outils de résilience“, Pierre LE ROY, Auteur, Ancien élève de l’ENA

Pour un marché physique à terme des produits carnés“, Maurice LEBOEUF, Responsable, Marchés Physiques à Terme pour le bétail et la viande

Sécuriser les échanges“, Gérard MATHERON, PDG du CIRAD de 2006 à 2013, Administrateur de saf agr’iDées

Levons les blocages administratifs et normatifs pour faire réussir nos agricultures“, Pierre MOREL A L’HUISSIER, Député de la Lozère