La nouvelle Commission européenne se passe de sa Conseillère scientifique principalePublié le 14 novembre 2014

La Commission Juncker prend ses marques et se distingue de la précédente équipe. Elle vient notamment de supprimer le poste de Conseillère scientifique principale qui avait été créé par la Commission Barroso. Occupé depuis 2012 par l’Ecossaise Anne Glover, cette fonction visait à alimenter la Commission européenne en arguments scientifiques sur une large gamme de thématiques, même les plus polémiques ou politiques, tels que le changement climatique ou les OGM. C’est pourquoi la Commission était sous pression depuis quelques mois à propos du renouvellement ou non de ce poste. Il semblerait que les arguments de certaines organisations environnementalistes aient porté leurs fruits, exprimant que ce poste concentrait trop d’influence dans les mains d’une seule personne. En revanche, les arguments de la majorité de la communauté scientifique, portés par différentes lettres de scientifiques européens de renom envoyées au nouveau président de la Commission européenne, n’ont apparemment pas été retenus. Anne Glover s’était entourée d’une équipe de scientifiques européens de haut niveau chargés d’examiner les secteurs de recherche et innovation moteurs de la croissance européenne et de travailler à la communication sur leurs risques et leurs bénéfices. Le Français Cédric Villani en faisait partie. Le poste de Conseiller scientifique principal est absent de la gouvernance française mais courant dans le monde anglo-saxon, sous le nom de “Chief Scientific Advisor”.  ©M-C.H.D./ saf agr’iDées

Pour en savoir plus : http://www.theguardian.com