L’amidonnerie-féculerie en France, toute une histoire…Publié le 1 juin 2021 par Yves LE MORVAN

Vient de paraître aux Editions L’Harmattan, signé de Jean-Luc PELLETIER, un ouvrage intitulé « L’amidonnerie-féculerie en France de la 2ème guerre mondiale à nos jours : un fleuron méconnu de l’histoire de la France industrielle ».

Comment connaître, si ce n’est par le récit de son histoire jusqu’aux réussites actuelles, les multiples facettes d’un secteur presque secret de l’industrie agroalimentaire française : l’amidonnerie-féculerie ? Que le lecteur soit familier ou non du monde de l’amidonnerie, qu’il soit historien ou tout simplement curieux de cette industrie, il trouvera dans cet ouvrage les clés permettant de mieux comprendre son développement en France.

 

Il s’agit tout d’abord d’une industrie très ancienne, ancrée dans nos régions ; le riche legs du passé rappelé dans le livre, explique encore aujourd’hui certaines caractéristiques fortes du secteur. La création de la PAC a constitué ensuite un considérable accélérateur de sa croissance.

 

C’est aussi une industrie nationale structurante et performante, à la pointe de la technologie, elle figurait en 2010 au troisième rang mondial, à bonne distance il est vrai, des deux « leaders », les Etats-Unis et la Chine. Pour les agriculteurs français, ce secteur représente aujourd’hui un marché de 6 millions de tonnes, principalement de blé (2,7 MT) et de maïs (2,1 MT), ainsi que de pommes de terre et de pois protéagineux. Environ 2/3 de la production française d’amidon et de produits dérivés sont exportés en Europe et vers les pays-tiers, pour un chiffre d’affaires total d’un peu plus de 3 milliards d’euros.

 

C’est enfin une industrie innovante dont l’éventail de l’offre (amidon, fécule, sirop de glucose, protéines végétales en plein développement et bien d’autres encore) propose des ingrédients entrant dans la conception de multiples produits, alimentaires ou non alimentaires. Ceux-ci font partie de la vie quotidienne des consommateurs : alimentation, boissons, papier-carton, médicaments, cosmétiques, etc…

 

Fondé sur des sources abondantes et variées, fourmillant d’anecdotes et de réflexions sur une profession réputée pour son dynamisme et sa discrétion, cet ouvrage vise à répondre à deux questions : quels ont été les facteurs du développement de l’amidonnerie-féculerie en France de la 2ème guerre mondiale à nos jours ? Quelles ont été les étapes de ce qui apparaît comme une success story à la française ?

Jean-Luc PELLETIER a débuté en 1981 sa carrière professionnelle au Ministère de l’Agriculture où il fut successivement en charge de la gestion du marché des céréales puis du suivi des négociations agricoles dans le cadre de l’Uruguay Round, et ensuite de l’OMC dont il est un des meilleurs connaisseurs. De 1992 à 2016 il fut le délégué général de l’Union des Syndicats des Industries des Produits Amylacés (USIPA), le syndicat professionnel des amidonniers-féculiers implantés en France.

 

Par ailleurs titulaire d’une maîtrise d’histoire, il a soutenu en 2018 un mémoire de Master 2 à Sorbonne Université qui a inspiré cette monographie. Aux âmes bien nées, la valeur peut aussi attendre les années. Nous vous recommandons la lecture de cet ouvrage.


Pour en savoir plus : https://www.editions-harmattan.fr/livre-l_amidonnerie_feculerie_en_france_de_la_deuxieme_guerre_mondiale_a_nos_jours_un_fleuron_meconnu_de_l_histoire_de_la_france_industrielle_jean_luc_pelletier-9782379990687-69503.html

 

Pour plus d’information sur l’amidonnerie-féculerie : http://leschampsdelamidon.fr/