L’ANSES, vigie de la santé des végétauxPublié le 24 février 2020 par Isabelle DELOURME

A l’occasion du Salon International de l’agriculture 2020 et de l’année internationale de la santé des végétaux, l’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) a édité à l’intention du grand public un livret intitulé « Préserver la santé des végétaux et les écosystèmes »

Roger Genet, Directeur général de l’Anses, a souligné le 24 février 2020 en conférence de presse le doublement en un an de l’émergence de maladies et ravageurs nuisibles pour les cultures et les écosystèmes et sans possibilité de lutte curative. Principales causes : l’augmentation des échanges commerciaux, l’évolution des pratiques culturales et des modes de vie et les effets de l’évolution climatique favorisant les maladies et les insectes.

Déjà connues Xylella fastidiosa, une bactérie qui peut toucher plus de 300 espèces (vigne, agrumes, plantes aromatiques, …), mais aussi le nématode du pin, un ver microscopique responsable du dépérissement de forêts de pin, et la maladie du dragon jaune qui s’attaque aux agrumes, notamment en Outre-Mer. Depuis quelques mois, l’alerte est donnée en France sur le virus émergent Tomato Brown qui touche les plants de tomates, poivrons et piments, mais aussi la mouche des fruits Bactrocera dorsalis, la maladie de Panama, un champignon qui affecte la production de bananes, et dernièrement le capricorne asiatique des agrumes qui s’attaque aux érables et arbres d’ornements, forestiers et fruitiers.

Depuis 10 ans, l’Anses mobilise son expérience pour devancer les menaces et les prévenir. L’enjeu est ainsi d’éviter des impacts sur les économies des exploitations agricoles et forestières, sur la biodiversité et même sur notre santé. Tout récemment ses expertises ont permis de définir des recommandations, par exemple sur l’utilisation des bois, au regard du nématode du pin. A noter que depuis le 1er août 2019, le laboratoire de santé des végétaux de l’Anses est le laboratoire de référence de l’Union européenne pour les champignons, les insectes et acariens et les nématodes.

#epidemiosurveillance