Le chiffre : 100 euros la tonne de CO2Publié le 7 juillet 2020 par Marie-Laure HUSTACHE

Les auteurs de la nouvelle Note « Quand le carbone coûtera cher », éditée par le think tank La Fabrique de l’industrie se penchent sur l’impact de l’augmentation du prix du carbone sur la compétitivité industrielle. Ainsi, selon Caroline Mini et Matthieu Glachant,  “Une augmentation du prix du carbone à des niveaux ne dépassant pas 100€/tCO2 n’aurait pas d’effet moyen très sensible sur la compétitivité industrielle. Toutefois, elle induirait des réallocations significatives de l’emploi à l’intérieur des entreprises et des secteurs industriels. Ainsi que des effets plus marqués dans quelques secteurs fortement consommateurs d’énergie et exposés à la concurrence internationale (notamment le secteur de la fabrication de produits métallurgiques de base, de produits alimentaires, de boissons et d’articles d’habillement).

Cette augmentation tendrait à pénaliser les emplois peu qualifiés au profit d’emplois plus qualifiés et demandant des compétences techniques et scientifiques. Les incertitudes sont trop grandes pour prédire aujourd’hui de manière fiable l’ampleur des effets à attendre lorsque le prix du carbone dépassera le seuil de 100 € par tonne, ce qui sera a priori nécessaire pour atteindre la neutralité carbone en 2050.”

Rappelons que moins de 20 millions de tonnes équivalent CO2 ont été émises en France pendant la période de confinement, soit environ un quart des émissions de l’industrie manufacturière en 2018 ou un peu moins que l’empreinte carbone de la ville de Paris (22,7 MtCO2eq en 2018) ( Source : Haut conseil pour le climat avril 2020, repris dans le n°2  Les synthèses de La Fabrique