Le chiffre : 13 ans, pour séquencer le génome complet du blé tendrePublié le 22 août 2018 par Marie-Laure HUSTACHE

Après 13 ans de recherches, 200 scientifiques venant de 73 instituts de recherche et de 20 pays différents sont parvenus à identifier les 107 891 gènes individuels du blé (de l’espèce Triticum aestivum L.), soit cinq fois plus que chez l’Homme.

Le Rapport du Consortium international de séquençage du génome du blé (IWGSC) est ainsi publié dans la revue Science (du 17 août 2018), qui souligne le défi et les enjeux représentés par un tel séquençage complet du blé tendre, permettant  de mieux répondre aux défis de l’agriculture et du changement climatique en identifiant plus rapidement les gènes contrôlant des caractères d’intérêt agronomique.

A noter que des équipes françaises de l’Inra, du CEA, du CNRS et des universités de Clermont-Auvergne, d’Evry Val d’Essonne, de Paris-Sud et de Paris-Saclay, ont contribué à ce véritable exploit scientifique.