Le chiffre : 20 préconisations pour la déclinaison du plan gouvernemental France Relance sur les territoires d’Outre-merPublié le 5 février 2021 par Marie-Laure HUSTACHE

En présence du Ministre des Outre-mer, Sébastien Lecornu, le CESE a présenté des préconisations ambitieuses pour la déclinaison du plan gouvernemental France Relance sur les territoires d’Outre-mer.

Pour contrer la crise liée à une pandémie qui perdure, le plan de relance constitue une opportunité pour les territoires ultra-marins. 1,5 milliards d’euros leur seront alloués.

Il s’agit de changer de paradigme en agissant à la fois sur l’économie (industriels, entrepreneurs, acteurs du numérique, économie sociale et solidaire, agriculteurs, salariés…), sur les collectivités locales (financement dédié par territoire), mais aussi sur les populations (familles et jeunes : éducation, formation, lutte contre la pauvreté) mais aussi autour des axes essentiels de ces territoires : l’écologie, le tourisme et la culture.

Il s’agit de faire des collectivités ultramarines des laboratoires et des territoires du développement durable, de préservation de la biodiversité et de la résilience face au changement climatique.

L’avis a été adopté à 177 voix pour et 14 abstentions.

Découvrez ici les 20 préconisations des rapporteurs, rappelant que “tous nos interlocuteurs ont rappelé que les Outre-mer, dans leur singularité, étaient à la fois des terres de défis démographiques, économiques, sociaux, environnementaux mais aussi des terres d’opportunités exceptionnelles par la diversité de leur richesse culturelle et naturelle.”

Relire aussi la Note d’analyse d’agridées “Quels modèles de développement pour les agricultures des DOM ?”