Le chiffre : 22 secteurs décryptés par L’ADN, dans le contexte du Covid 19Publié le 16 décembre 2020 par Marie-Laure HUSTACHE

“Au moins pour trois raisons qui caractérisent 2020, les tendances 2021 sont encore plus délicates à appréhender que les autres années”, prévient le “media d’innovation” L’ADN qui publie son toujours très attendu  “Livre des tendances”, décryptant en  plus de 350 pages 22 secteurs  d’activité. 

Ainsi, dans ce contexte particulier de la crise sanitaire due au Covid 19, les auteurs font tout d’abord trois constats :

 

  • une disparité des vécus selon les secteurs :  “l’année  2020 a été intense pour tous, mais certains ont vu leur business croître de manière folle, tandis d’autres ont dû s’adapter et ont pu changer leur modèle, et que beaucoup ont vu le leur littéralement disparaître du paysage.”

 

  • une accélération des initiatives  et des innovations : “cette année nous a poussé à (ré)agir. Il a fallu faire. Faire avec : avec la crise, avec ce qu’on avait sous la main, avec ce qu’on était vraiment. Mais il a surtout fallu faire vite. De fait, beaucoup de choses ont été entreprises, et il est encore trop tôt pour savoir quelles initiatives, quelles innovations s’inscriront dans la durée et les usages.”

 

  • une prise de conscience inédite de la nécessité de “réinventer le monde” (référence au “Great reset” du World Economic Forum)  :  “à mesure que nous avons pris conscience de l’ampleur du choc que nous étions en train d’encaisser, nous avons compris que nos choix d’aujourd’hui auraient des impacts structurants pour demain.”

 

 

Selon les auteurs et les nombreuses personnalités interrogées dans ce LIvre des tendances 2021 de L’ADN (Sociologues, anthropologues, chercheurs, entrepreneurs…), les entreprises françaises doivent être vigilantes par rapport à plusieurs enjeux et facteurs :

-Apprendre à faire du business en respectant la planète
Les attentes du consommateur réclament toujours plus d’écologie, très particulièrement chez les plus jeunes,
Mais le facteur du prix reste un driver important,
Une année 2021 où les entreprises vont devoir assurer leur survie tout en prouvant leur réel engagement dans la lutte contre le réchauffement climatique.

-Apprendre à faire société dans le respect du contrat social
L’année 2020 a  prouvé la force du collectif : mobilisation en ligne, dans les rues, citoyenne…
Les citoyens / consommateurs ont aussi réalisé combien les entreprises pouvaient participer – ou pas – à la création de ces dynamiques,
Alors même qu’elles doivent faire face à des tensions économiques fortes, les entreprises doivent, plus que jamais, démontrer leurs capacité à être bénéfiques au corps social, à commencer par celui que forme leurs collaborateurs.

– Avoir une utilisation de la tech qui tient compte de ses menaces
En 2020, le numérique nous a permis d’assurer la continuité de beaucoup de nos activités, à titre personnel comme collectif,
Tous les enjeux et problèmes que pose le numérique nous apparaissent plus que jamais clairement (addiction, cyber sécurité, surveillance de masse, propagande…),
Les entreprises vont devoir se positionner aussi sur cette question : quels sont leurs usages numériques, quels modèles de régulation proposent-elles ?

 

 

Revoir la conférence en visio consacrée à la présentation de l’ouvrage