Le chiffre : 250 abattoirs en FrancePublié le 29 juillet 2020 par Marie-Laure HUSTACHE

250 abattoirs en France (mal répartis géographiquement) , contre 3500 en Allemagne, tels sont les chiffres avancés par la nouvelle filière de distribution lancée par l’éleveuse Emilie Jeannin et son frère Brian, Le boeuf éthique,  qui rappelle que la distance parcourue par un animal quand il va à l’abattoir (industriel) est de 400 km en moyenne. Un système qui montre aujourd’hui ses limites tandis que l’éleveur ne peut ni choisir le lieu où seront abattus ses animaux, ni dans quelles conditions.

 

Camion de l’entreprise Hälsingestintan en Suède de Britt-Marie Stegs – Sättra Gard (Source : Dossier de presse Le Boeuf éthique)

 

La solution ? La mise en place du premier abattoir mobile pour bovins en France, qui se déplacerait de ferme en ferme et éviterait aux animaux de longs transports. Une idée inspirée par la visite aux côtés du réalisateur du film “Steak (r)evolution Franck Ribière, en 2016, d’un abattoir mobile de l’entreprise suédoise Hälsingestintan.

Convaincue que cette solution était idéale pour le bien-être des animaux, la dignité des éleveurs et la qualité de la viande (1), Emilie Jeannin a mis tout en oeuvre pour préparer la mise en place de ce type d’abattoir en France et a réussi à trouver des partenaires financiers du secteur privé tout en lançant avec succès le 24 juillet 2020 un appel de fonds participatif via la plateforme MiiMOSA  

Au printemps 2021, le premier abattoir mobile Boeuf éthique devrait être opérationnel. Les éleveurs qui en bénéficieront s’engagent à respecter et signer une Charte qui impose notamment que les animaux aient été nourris principalement d’herbe et aient accès au pâturage (2), qu’il n’y ait eu aucun OGM ni huile de palme dans leur alimentation, et qu’ils n’aient pas été traités aux antibiotiques. En outre, cette Charte intègre également des engagements forts en matière de bientraitance animale lors de l’abattage, critères établis et validés en collaboration avec l’AFAAD (Association en faveur de l’abattage des animaux dans la dignité).

 

(1) Un jour, une idée “Et si l’abattoir venait aux animaux ?”  Contribution extraite du livre collectif “150 idées pour la réussite de nos agricultures“, édité par saf agr’iDées en juin 2017, dans la thématique : “Agriculture et société”, page 28.

(2) Voir aussi notre Note “Viande bovine : cinq défis à relever”