Le chiffre : 65% des personnes se disent préoccupées par la question de la forêtPublié le 31 mars 2021 par Marie-Laure HUSTACHE

Selon une nouvelle étude de l’institut Viavoice réalisée pour l’ONF, 65% des personnes se disent préoccupées par la question de la forêt. Première inquiétude selon l’enquête : la déforestation et la disparition des arbres. La deuxième préoccupation porte sur la négligence et les activités humaines à 25%. A 15%, sur l’urbanisation.

“La forêt subit depuis plusieurs années les effets du changement climatique : sécheresses, ataques d’insectes ravageurs, feux de forêts etc. Elle doit lutter contre ces phénomènes, et le grand public en a conscience”, commente les auteurs de l’étude.

75% des Français pensent que le réchauffement climatique peut mettre les forêts en danger ; un chiffre plus important encore parmi les 18-24 ans. A contrario, 16% pensent que la forêt n’est pas mise en danger par le réchauffement climatique.

 

L’appel de la fôret 

Le désir de se ressourcer en forêt est paralèlemenr croissant. La crise sanitaire a nettement renforcé ce besoin : 6 personnes sur 10 déclarent rêver d’aller en forêt dans le contexte actuel.

“Recherche d’air pur, de calme, de liberté… La forêt est souvent synonyme de bien-être et d’apaisement. L’enquête Office national des forêts (ONF)-Viavoice “Perceptions des Français sur les forêts françaises” révèle que 9 personnes sur 10 associent cet espace naturel à des sentiments très positifs, comme la communion avec la nature. Vécue comme un lieu d’exception, la forêt permet à de nombreux concitoyens de se ressourcer et de s’adonner à diverses activités. 4 Français sur 10 s’y rendent au moins une fois par mois.”

Autre chiffre marquant, 8 Français sur 10 ont le sentiment que la forêt les protège. Et ils ont raison de croire aux superpouvoirs de l’arbre ! Abaissement des températures, stockage du carbone, diminution du stress… L’arbre, en forêt comme en ville, veille sur nous !