Le chiffre : 9 jeunes chercheurs pluridisciplinaires récompensésPublié le 27 septembre 2018 par agriDées

A l’occasion de ses 10 ans, la Fondation pour la Recherche sur la Biodiversité,  a remis le 26 septembre un prix  à neuf Jeunes chercheurs pluridisciplinaires. Dans ce cadre, le GNIS (Groupement national interprofessionnel des semences et plants) a récompensé Stéphanie Arnoux pour son travail sur les liens entre domestication et biodiversité des légumes.

 

Source photo : FRB

Le GNIS a souhaité valoriser une jeune chercheuse qui s’investit sur les problématiques essentielles de recherche que sont les ressources génétiques végétales et l’agriculture durable.

 

Stéphanie Arnoux travaille en effet sur la domestication de trois espèces de Solanaceae : aubergine, piment et tomate, en mettant l’accent sur le lien entre espèces et variétés cultivées ainsi que leurs espèces sauvages apparentées  : « Ma thèse démontre que nous devons comprendre le passé pour affronter les challenges agricoles à venir. C’est pourquoi il est nécessaire et indispensable de caractériser et sauvegarder la biodiversité des légumes sauvages et anciens en étudiant leur diversité génétique, car c’est en eux que nous saurons trouver les éléments nécessaires à l’amélioration de nos légumes futurs. C’est à travers eux que nous trouverons les réponses à la conservation de nos légumes et de nos fruits en leur permettant de grandir, de se développer et de se défendre sans ajout excessif de pesticides et d’engrais pour une alimentation saine et goûteuse » a expliqué la chercheuse.