Le « Déméter 2019 » est paruPublié le 8 février 2019 par Yves LE MORVAN

Jeudi 7 février 2019, le club Déméter associé à l’Institut des Relations Internationales et Stratégiques (IRIS) organisait une conférence-débat sur « Agricultures mondiales : le déplacement de la puissance ? » à l’occasion de la parution de son opus annuel. Un débat qui a permis à Sébastien ABIS, Directeur du club Déméter, de réaffirmer que « le contenu de l’assiette est géopolitique », à un moment où « l’Union européene et la France s’interrogent sur la centralité de l’agriculture ».

Le nouvel ouvrage « Le Déméter 2019 » sort sous une nouvelle maquette, 25 ans après le premier lancement, chez un nouvel éditeur, IRIS éditions, et comprend trois parties rédigées par 57 auteurs :

– une première partie intitulée « Agrosphères », qui développe des thèmes de fond aussi différents que la sécurité alimentaire, l’équation technologique et numérique, l’instabilité du monde ou l’enseignement agricole.

– une deuxième intitulée « Regards d’avenir», qui propose des réflexions prospectives sur des sujets tels que l’édition de gènes, l’Europe vue de la Russie, le renouveau du marché de la bière ou la PAC après 2020.

– et une troisième partie, titrée « Repères », soit des statistiques et leurs commentaires. Le tout formant un puzzle qui se reconstitue avec le questionnement de la place de l’agriculture dans notre société.

A noter dans la partie « Regards d’avenir », page 215,  l’article « Après 2020, la PAC sur de nouveaux chemins » co-rédigé par Bernard VALLUIS, Président de European Flour Millers et agriDées (Yves LE MORVAN Responsable Filières et Produits) qui analyse la trajectoire de la PAC et trace des perspectives. Depuis l’application du Traité de Lisbonne, la PAC n’est plus une politique commune à compétences exclusives de l’Union, telle la politique commerciale, mais une politique commune à compétences partagées entre l’Union et les pays membres, qui ouvre la porte à la subsidiarité. Ainsi, entre les nombreux objectifs assignés à la PAC (climat, environnement, agriculture, alimentation, santé, équilibre territorial…) et sa subsidiarité applicative, l’avenir de la PAC s’inscrit plus dans une vision de Politique Alimentaire Durable que dans une PAC organisée au sens historique du terme. Indéniablement, la PAC est en pleine mutation.

 

Le lien pour commander le Déméter 2019